Le Drapeau Français à Salonique ? : les projets français de Fronts d’Orient et l’équation géopolitique du sud-est européen Balkans, Turquie, Caucase, 1938-1940

par Constantin Prevelakis

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Georges-Henri Soutou.

Soutenue le 28-11-2009

à Paris 4, dans le cadre de Ecole doctorale d'histoire moderne et contemporaine (Paris).


  • Résumé

    Du lendemain des accords de Munich de septembre 1938 à l’armistice franco-allemand de juin 1940, les gouvernements français ont tenté à plusieurs reprises d’ouvrir au sud-est de l’Europe un front d’Orient contre l’Allemagne et ses alliés (y compris l’URSS). Pendant vingt mois, Paris a ainsi caressé des projets tels qu’un débarquement à Salonique, l’occupation du Dodécanèse et d’autres îles en mer Egée, l’obstruction du Danube ou le bombardement des installations pétrolières du Caucase et voulut y associer le Royaume-Uni, la Turquie, la Grèce et les autres Etats balkaniques. Fondée sur des sources françaises, britanniques, grecques et turques, cette thèse perçoit ces projets comme une réminiscence idéalisée du front d’orient de la Grande Guerre et examine leur échec à la lumière de l’extrême complexité et fluidité des rapports de force entre petites et grandes puissances dans les Balkans.

  • Titre traduit

    The French flag in Salonika? : the french projects for an eastern front and the geopolitical equation of south-eastern Europe


  • Résumé

    From the aftermath of the Munich agreements in September 1938 until the Franco-German armistice of June 1940, the French governments have repeatedly tried to open an oriental front in South-Eastern Europe against Germany and its allies (USSR included). During these twenty months, Paris has thus initiated projects as a landing at Salonika, the occupation of the Dodecanese and other islands in the Aegean Sea, the blockage of the Danube or the bombing of the Caucasus oil installations, and tried to associate to these plans the United Kingdom, Turkey, Greece and the other Balkan states. Based on French, British, Greek and Turkish sources, this thesis perceives these projects as the result of an idealized remembrance of the Eastern Front of World War I, and considers their failure in the light of the extreme complexity and fluidity of the power struggle among the great and the small powers in the Balkans.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.