L’art photographique de Pierre Verger : la modernité d’un regard (1932-1960)

par Fabienne Maillard

Thèse de doctorat en Histoire de l’art

Sous la direction de Serge Lemoine.

Soutenue le 05-12-2009

à Paris 4, dans le cadre de Ecole doctorale Histoire de l’art et archéologie (Paris), en partenariat avec André Chastel (laboratoire) .


  • Résumé

    La présente thèse propose une nouvelle lecture de l’œuvre photographique de Pierre Verger, de 1932 à 1960, en révélant en partie un corpus inédit, afin de mettre en exergue le caractère moderne et singulier de son œuvre. Sa pratique photographique est d’abord liée à l’instantanéité à travers le photoreportage pour la presse, pour l’agence photographique Alliance Photo, ainsi que pour divers éditeurs. Ces diverses expériences contribuent à révéler une « esthétique du reportage » dont la période brésilienne étendue de 1946 à 1948 constitue l’apogée. Son intérêt porté aux cultures extra-occidentales, et particulièrement au monde noir, va progressivement orienter ses reportages vers une photo-ethnographie, dans une dimension de mémoire et de sauvegarde. L’idée de modernité qui sous-tend son œuvre est à considérer non seulement par sa créativité photographique, étroitement liée à la Nouvelle Photographie française des années 1930, à la photographie de reportage et humaniste, mais aussi par sa perception de l’étranger qui génère une nouvelle représentation de l’Autre.

  • Titre traduit

    The photographic art of Pierre Verger : the modernity of a vision (1932-1960)


  • Résumé

    "The photographic art of Pierre Verger: the modernity of a regard" proposes a new lecture to the photographic work of Pierre Verger, from 1932 to 1960, and through a unic corpus it emphasizes on the modernity and singularity of his work. His photographic work is firstly linked to the snapshop, through his photo-documentary for media, edition, and the Alliance Photo agency. These various experiences contribute to reveal an "esthetic of documentary" whose brazilian period from 1946 to 1948 marks the apogee. His interest for non-western cultures, more particularly the black world, orientates his work to an ethnographic-photography, in a perspective of memory. The idea of modernity which underlines his work has to be considerated non only for its creativity and its links with the French New Photography of the 1930's and the humanist photography, but also from its perception of the foreigner generating a new representation of the Other.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.