Négocier à Rome au XVIIIe siècle : ambassade et ambassadeurs du Roi-Très-Chrétien dans la cité pontificale (1724-1757)

par Albane Pialoux

Thèse de doctorat en Histoire moderne

Sous la direction de Lucien Bély.

Soutenue le 28-11-2009

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Histoire moderne et contemporaine (Paris) , en partenariat avec Centre Roland Mousnier (Paris) (laboratoire) .


  • Résumé

    Au XVIIIe siècle, le pape est devenu un « père humilié » auquel les puissances viennent « forcer la main en lui baisant les pieds ». Après Unigenitus, dans un contexte d’essor des gallicanismes, scruter la négociation elle-même en cour de Rome, étudier la multiplicité des interlocuteurs, le cours des relations internationales, permet de comprendre l’évolution de la papauté elle-même tout en approfondissant la connaissance du dispositif diplomatique français à Rome. Cette démarche offre également la possibilité de lire cette évolution dans le regard des puissances européennes et d’observer comment Rome entérine ou refuse les nouveaux équilibres politiques et ecclésiastiques. Rome, theatrum mundi, devient de plus en plus une scène et de moins en moins un lieu d’action. Au fur et à mesure de l’effacement de la voix de la papauté dans les relations internationales, la représentation tient le plus grand rôle dans la cité pontificale et les diplomates jouent des personnages de tout premier plan, puisque, encore au XVIIIe siècle, « le plan de Rome est la carte du monde ». De fait, nulle part ailleurs qu’à Rome, la double tâche de l’ambassadeur, négocier et représenter, n’a davantage l’occasion de se déployer ni ne possède autant de signification.

  • Titre traduit

    Negociating in Eighteen century Rome : embassy and ambassadors of the « Roi très chrétien » (1724-1757)


  • Résumé

    Eighteen century Popes have become « pères humiliés » whom European crowns are putting under their will while showing apparent great respect and devotion. From Unigenitus on, under the growing influence of « Gallicanismes », studying the negociation itself in the Pontifical court of Rome, with a multiplicity of partners involved, is a good step towards a better comprehension of both the Papacy decline and the french diplomatical pattern in Rome. This orientation also offers an opportunity to appreciate this evolution under the perception of european crowns, with Rome agreeing or disagreeing with new political and ecclesiastical compromises without any possibility of modifying them. A growing Theater Scene, Rome is, less and less, a true place of decision. With the influence of the Pope on international relationships becoming thiner and thiner, the art of representation tends to become the main duty for Ambassadors, as, nowhere much as in the pontifical court of Rome, the two main duties of an Ambassador, negociating and representating their own King, may find a more significant and broader place.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.