Territoire virtuel, identite reelle : la plasticité identitaire sur Internet

par Claude Lukasiewicz

Thèse de doctorat en Sciences de l’information et de la communication

Sous la direction de Véronique Richard.


  • Résumé

    A travers une enquête réalisée auprès de plus de 2 400 étudiants provenant de 19 filières différentes, nous avons étudié l'outil Internet comme outil révélateur d'une identité réelle, non pas tant à travers les différentes expressions identitaires que le sujet utilise et les différents territoires virtuels qu’il emprunte qu’à travers les raisons qu’il invoque pour s’y connecter. Partant de l’hypothèse selon laquelle le cyberespace est non seulement un espace de communication et d’interaction, mais aussi un espace psychologique, c'est-à-dire un espace symbolique et un lieu d’expression identitaire, notre travail a pour objectif de déterminer les motivations profondes qui se greffent ou qui se substituent à celles que l'individu évoque habituellement pour justifier sa connexion. Le cadre théorique pluridisciplinaire, qui constitue les deux premières parties de notre travail, se situe au confluent de trois approches. La première porte sur l’étude du territoire en tant que facteur constitutif de l’identité individuelle et collective. La seconde s’articule autour des travaux centrés sur l’étude du concept d’identité, limitée à celle du sujet et de son fonctionnement psychologique. La troisième met l’accent sur les travaux qui concernent la mise en place et la pratique des médias informatisés, et plus spécifiquement d’Internet, ainsi que sur les transformations sociétales qu’elles génèrent et la plasticité identitaire qu’elles révèlent.Notre enquête occupe la troisième partie de notre travail. Elle nous a permis, d’une part, de recueillir les réflexions de nos sujets, autour de quatre thèmes : la représentation qu’ils se font d’Internet, les craintes ou les espoirs que ce nouvel outil de communication leur inspire, les incidences sociales qu’il est susceptible d’engendrer, et les modifications spatiales qu’il peut générer. Et, d’autre part, d’étudier l’outil Internet comme médiateur-réflecteur dans le processus de la construction identitaire et les mécanismes psychologiques qu’il révèle.

  • Titre traduit

    Virtual territory, real identity : plasticity of identity on the internet


  • Résumé

    Through a student survey carried out from more than 2 400 people in 19 different college courses, we analyzed the Internet as a tool revealing real identity, nothing so much as the different identity expressions and virtual territories a subject can use, than the reasons he invokes for connecting to the Internet. Starting from the hypothesis that the cyberspace is not only a communication and interaction space, but also a psychological or symbolic one, as well as an identity expression place, our work aims to determine the deeper motives which come along or replace the motivations the individual puts forward to justify his connection. The multidisciplinary theoretical frame of the two first parts of our work is at the junction of three approaches. The first one is based upon the territory study as a constituent factor of the individual and collective identity. The second one deals with the study of identity concept works, restricted to the individual scope and his psychological mode. The third one stresses upon works about the setting up and practice of computer-mediated communication, more specifically the Internet, as well as, consequently, the generated societal mutations, and the brought out plasticity of identity.Our survey is developed in the third part of our work. It enabled us on the one hand, to gather our students’ thoughts according to four themes: their own representation of the Internet, their fears or hopes about this new communication tool, the social impact it could generate, and the space transformations it could cause. On the other hand, to study the Internet tool as a mediator / reflector in the identity building process and psychological mechanisms it brings out.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.