Maurice Ravel : une poetique de l’orchestration

par Emmanuelle Neymarck (Leboutet)

Thèse de doctorat en Musicologie

Sous la direction de Jean-Jacques Velly.

Soutenue le 12-12-2009

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) .

Le président du jury était Danièle Pistone.

Le jury était composé de Jean-Jacques Velly, Danièle Pistone, Josiane Mas, Alain Bonardi.


  • Résumé

    Orchestrateur de référence du XXe siècle, Maurice Ravel, avec la Rapsodie espagnole, Daphnis et Chloé, Ma Mère l’Oye, La Valse ou encore avec l’orchestration des Tableaux d’une exposition, ne cesse de nous égarer dans des domaines sonores inattendus. Des réductions pour piano aux enseignements reçus au Conservatoire de Paris, en passant par la lecture des traités d’instrumentation et d’orchestration, Maurice Ravel apprend, dompte et confère à son orchestre une couleur unique qui le place au rang des plus grands orchestrateurs de son temps. Réalisée à partir de quinze œuvres symphoniques du compositeur, une analyse approfondie des aspects de l’instrumentation et de l’orchestration ravélienne a mis en lumière les principaux traits stylistiques de cet orchestrateur. Mais définir la poétique orchestrale de Maurice Ravel ne se limite pas à dresser un inventaire des seuls éléments techniques : c’est également comprendre le rôle et l’impact de ses transcriptions pour orchestre sur son langage et son œuvre. Les orchestrations ravéliennes sont-elles en définitive une simple parure de la version pianistique ou un moyen de créer une œuvre nouvelle ?

  • Titre traduit

    Maurice Ravel : a poetic orchestration


  • Résumé

    Maurice Ravel, a reference among the 20th century composers, has always led his audience into unexpected musical fields with works such as the Rapsodie espagnole, Daphnis et Chloé, Ma Mère l’Oye, La Valse or the orchestration of the Tableaux d’une exposition. While writing piano reductions, while studying at the Conservatoire de Paris and reading treatises on instrumentation and orchestration, Maurice Ravel learned, tamed and gave his orchestra a unique tint, the tint that has made him one of the greatest composer of his time. Based on the study of fifteen of his symphonic works, a thorough analysis of the aspects of Ravelian orchestration has highlighted his main stylistic features. However defining Ravel’s poetical orchestration cannot be restricted to a mere listing of technical elements; it is also trying to understand the role and impact of his orchestra transcriptions on his language and on his work. Are Ravelian orchestrations simply an ornament of the piano version or the creation of a new work?


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.