Les nouvelles tendances instrumentales improvisées en Tunisie : enjeux esthétiques, culturels et didactiques du jazz, de la modalité et du métissage

par Mohamed-Ali Kammoun

Thèse de doctorat en Musicologie

Sous la direction de Jean-Marc Chouvel.

Soutenue le 16-11-2009

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) .

Le président du jury était Nicolas Meeùs.

Le jury était composé de Jean-Marc Chouvel, Mourad Sakli, Pierre Michel.

Les rapporteurs étaient Mourad Sakli, Pierre Michel.


  • Résumé

    Une étude de l’histoire du jazz en Tunisie montre une interaction entre des facteurs culturels intrinsèques, comme la réceptivité vis-à-vis les cultures d’autrui et le développement de la productivité culturelle locale, et des facteurs culturels extrinsèques liés à la mondialisation de la musique. Ce phénomène, ayant ensuite fait l’objet d’une étude statistique et sociologique, sous-tend de nouvelles tendances d’écoute, d’apprentissage et de pratique musicale chez les jeunes musiciens des Instituts Supérieurs de Musique en Tunisie (ISM-s). Les intérêts enregistrés pour les musiques improvisées extra-arabes – comme notamment la musique turque et le jazz – sont corrélés avec des tendances de métissage musical. L’analyse d’un corpus d’improvisations réalisé auprès d’un échantillon de trois jeunes pianistes/claviéristes orientaux diplômés des ISM-s montre un discours particulièrement acculturé, révélateur d’un disfonctionnement de l’appareil didactique local, mais au demeurant rattaché à une identité culturelle endogène. Enfin, la dernière phase du travail a été consacrée à l'étude d’un corpus de métissage expérimenté. L’analyse approfondie d’une musique du `ûdiste/compositeur Anouar Brahem accompagné par le contrebassiste de jazz Dave Holland, dévoile un processus créatif original et conceptuel, basé sur une fusion musicale multi-référentielle, subtile et cohérente. Ce processus, synonyme de diversité culturelle, est toutefois entravé par des enjeux commerciaux et d’uniformisation esthétique.

  • Titre traduit

    News trends improvised instrumental in Tunisia : aestheticcultural and educational issues of jazz, modality and miscegenation


  • Résumé

    This historical study of jazz in Tunisia reveals an interaction between intrinsic cultural factors, such as receptivity to other cultures and the development of local cultural production, and extrinsic factors related to the cultural globalization of music. First, this dissertation includes a statistical and sociological study concerning the new listening, learning, and performance trends among young musicians at the Higher Institutes of Music in Tunisia (ISM-s). These students’ interest in non-Arab improvised music – especially Turkish music and jazz – is correlated with their tendencies towards musical hybridity. Next, this work includes an analysis of a collection of improvisations by a sample of three young pianists / oriental keyboard players graduating from ISM-s. Their improvisations reveal a particularly globalized discourse; and although defaults in their work stem from problems in the local pedagogical system, their improvisations are nevertheless linked to their endogenous cultural identity. The final section of the dissertation examines a collection of experimental, hybrid recordings by ûdiste/composer Anouar Brahem, accompanied by jazz bassist Dave Holland. An analysis of these recordings unveils a creative process that is original and conceptual, based on a musical fusion that is multi-referential, subtle, and coherent. This process is synonymous with cultural diversity, yet it is hampered by issues of commercial and aesthetic uniformity.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.