La tenture de l’abbatiale Saint-Robert de La Chaise-Dieu : un chef-d’œuvre de collaboration

par Sophie Brun

Thèse de doctorat en Histoire de l’Art médieval

Sous la direction de Fabienne Joubert.

Soutenue le 02-10-2009

à Paris 4, dans le cadre de Ecole doctorale Histoire de l’art et archéologie (Paris).


  • Résumé

    Conservés dans le chœur de l’abbaye Saint-Robert pour lequel ils furent crées, les douze panneaux de la tenture de La Chaise-Dieu mettent en scène les épisodes de la Vie du Christ et de la Vie de la Vierge, flanqués de leurs préfigures vétérotestamentaires. En outre, deux pièces indépendantes reproduisent plusieurs compositions évangéliques du cycle principal. De multiples blasons révèlent l’identité du commanditaire, Jacques de Saint-Nectaire, qui gouverne l’institution bénédictine de 1491 à 1518, soit dans le contexte historique de l’arrivée de la commende. Basée sur un matériel d’analyse exceptionnel, cette étude monographique propose une reconstitution de l’élaboration artistique de l’œuvre et tente de définir l’implication du commanditaire dans le projet initial, le degré de liberté des peintres et l’influence des lissiers sur le rendu final des tapisseries. Dans ce but, l’étude des modèles gravés et de leur utilisation lors de la réalisation des cartons à grandeur fait l’objet d’une attention particulière. En conclusion, ce travail apporte des hypothèses concernant le milieu d’origine des artistes et la localisation de leurs ateliers.

  • Titre traduit

    The tapestries of Saint-Robert of La Chaise-Dieu


  • Résumé

    As one of the most spectacular cycle of medieval tapestries preserved, the fourteen woven panels of La Chaise-Dieu - for most of them still hanging in the choir of Saint-Robert church (Auvergne/France) - depict episodes of Jesus and Mary’s life along with scenes extracted from the Old Testament. Their many blazons have always identified their patron with Jacques de Saint-Nectaire, abbot of the Benedictine institution from 1491 to 1518. Thanks to the tremendous group of evidences offered by this unique set, this research challenges the general assumptions of the elaboration of tapestries, introducing a new insight about the distinctive roles played by the patron, the master painter, his assistants and the weavers. A particular importance has been lent to the study of the engravings used as patterns. As a conclusion, this work aims to provide some hypothesis regarding the artists’ origins and their workshops’ location.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.