Le rétablissement de la légalité policière après la Seconde Guerre mondiale: les gendarmeries belge, française et la Koninklijke Marechaussee néerlandaise

par Jonas Campion

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Xavier Rousseaux et de Jean-Noël Luc.

Soutenue en 2009

à Paris 4 en cotutelle avec l'Université catholique de Louvain (1970-....) .


  • Résumé

    À la croisée de l’histoire des institutions de régulation sociale, de l’histoire des occupations militaires, de la répression des collaborations durant la Seconde Guerre mondiale en Europe, cette thèse confronte la situation des gendarmeries belge, française et de la Koninklijke Marechaussee néerlandaise après la Seconde Guerre mondiale, lors des multiples dynamiques constitutives du rétablissement de la légalité policière de ces institutions. Réalité multiforme, celui-ci se définit comme l’ensemble des processus qui permettent de doter l’arme des capacités humaines, matérielles et morales pour remplir les missions qui sont les leurs dans les sociétés libérées. Dans une analyse des continuités et ruptures qui parcourent les gendarmeries entre les années 1930 et 1950, nous abordons leurs évolutions structurelles, humaines et celles de l’identité professionnelle de ces forces. Notamment, nous analysons le déroulement des procédures épuratoires (extra-légale, administrative et judiciaire) qui les traversent à l’issue de leur service en territoires occupés. Au final, il ressort que si les armes évoluent en termes humains, structurels et de missions, au regard de l’évolution des sociétés européennes, les valeurs professionnelles qui les fondent restent identiques. Elles correspondent à la logique du service de la chose publique et des autorités politiques, par rapport aux nécessités des processus de régulation sociale.

  • Titre traduit

    The re-establishment of the police lawfulness after WWII : The Belgian and French Gendarmerie forces and the Dutch Koninklijke Marechaussee


  • Résumé

    This PhD thesis is situated at the crossroad of the history of social control institutions, the history of military occupations, and the history of the repression of collaboration after the Second World War in Europe. It investigates and compares the post-war experiences of the Belgian gendarmerie, the French gendarmerie, and the Dutch Koninklijke Marechaussee, within the context of the multiple dynamics involved in the re-establishment of their legitimacy as legal police authorities. This complex reality is best defined as the whole of processes that allow to provide the armed forces with the necessary human, material and moral capabilities to perform their functions in the newly freed society. Our analysis of the continuities and ruptures marking the development of the gendarmerie forces between 1930 and 1950 is concerned with the evolution of their organisational structures, of their personnel, and of their professional identity. More in particular, we closely examine the ways in which they underwent mechanisms of ‘epuration’ (via extra-legal, administrative and judicial procedures), as a result of their activity within occupied territories. Overall, this examination reveals that although the armed police forces did evolve on the human and structural level and in terms of duties, in line with the evolution of European society, the professional values underpinning this development remained unchanged. These continued to correspond to the professional logic of serving the public cause and the political authorities, by responding to the need for processes of social regulation.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par A. Versaille à Bruxelles

Les gendarmes belges, français et néerlandais à la sortie de la Seconde guerre mondiale


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (588 f.)
  • Notes : Thèse confidentielle jusqu'en 2011
  • Annexes : Bibliogr. f. 529-576

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 7234/1-3

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par A. Versaille à Bruxelles

Informations

  • Sous le titre : Les gendarmes belges, français et néerlandais à la sortie de la Seconde guerre mondiale
  • Dans la collection : Histoire
  • Détails : 1 vol. (343 p.)
  • Notes : En appendice, choix de documents.
  • ISBN : 978-2-87495-166-4
  • Annexes : Bibliogr. p. 331-335. Notes bibliogr. en bas de pages
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.