Technologies du Web Sémantique pour l’Entreprise 2.0

par Alexandre Passant

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Jean-Pierre Desclès.

Soutenue le 09-06-2009

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) .


  • Résumé

    Les travaux présentés dans cette thèse proposent différentes méthodes, réflexions et réalisations associant Web 2.0 et Web Sémantique. Après avoir introduit ces deux notions, nous présentons les limites actuelles de certains outils, comme les blogs ou les wikis, et des pratiques de tagging dans un contexte d’Entreprise 2.0. Nous proposons ensuite la méthode SemSLATES et la vision globale d’une architecture de médiation reposant sur les standards du Web Sémantique (langages, modèles, outils et protocoles) pour pallier à ces limites. Nous détaillons par la suite différentes ontologies (au sens informatique) développées pour mener à bien cette vision : d’une part, en contribuant activement au projet SIOC - Semantically-Interlinked Online Communities -, des modèles destinés aux méta-données socio-structurelles, d’autre part des modèles, étendant des ontologies publiques, destinés aux données métier. De plus, la définition de l’ontologie MOAT - Meaning Of A Tag - nous permet de coupler la souplesse du tagging et la puissance de l'indexation à base d’ontologies. Nous revenons ensuite sur différentes implémentations logicielles que nous avons mises en place à EDF R&D pour permettre de manière intuitive la production et l'utilisation d'annotations sémantiques afin d’enrichir les outils initiaux : wikis sémantiques, interfaces avancées de visualisation (navigation à facettes, mash-up sémantique, etc.) et moteur de recherche sémantique. Plusieurs contributions ont été publiées sous forme d'ontologies publiques ou de logiciels libres, contribuant de manière plus large à cette convergence entre Web 2.0 et Web Sémantique non seulement en entreprise mais sur le Web dans son ensemble.

  • Titre traduit

    Semantic Web Technologies for Enterprise 2.0


  • Résumé

    The work described in this thesis provides different methods, thoughts and implementations combining Web 2.0 and the Semantic Web. After introducing those terms, we present the current shortcomings of tools such as blogs and wikis as well as tagging practices in an Enterprise 2.0 context. We define the SemSLATES methodology and the global vision of a middleware architecture based on Semantic Web technologies (languages, models, tools and protocols) to solve these issues. Then, we detail the various ontologies (as in computer science) that we build to achieve this goal: on the one hand models dedicated to socio-structural meta-data, by actively contributing to SIOC - Semantically-Interlinked Online Communities -, and on the other hands models extending public ontologies for domain data. Moreover, the MOAT ontology - Meaning Of A Tag – allows us to combine the flexibility of tagging and the power of ontology-based indexing. We then describe several software implementations, at EDF R&D, dedicated to easily produce and use semantic annotations to enrich original tools: semantic wikis, advanced visualization interfaces (faceted browsing, semantic mash-ups, etc.) and a semantic search engine. Several contributions have been published as public ontologies or open-source software, contributing more generally to this convergence between Web 2.0 and the Semantic Web, not only in enterprise but on the Web as a whole.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (264 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 243-264

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 7226
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.