La catacombe de Santa Lucia de Syracuse : genèse et développement

par Françoise Marin

Thèse de doctorat en Théorie et pratique de l'archéologie

Sous la direction de François Baratte et de Mariarita Sgarlata.

Soutenue en 2009

à Paris 4 en cotutelle avec l'Università degli studi (Cassino, Italie) .


  • Résumé

    La catacombe de Santa Lucia fait partie des principaux cimetières communautaires chrétiens de Syracuse. Elle est située au cœur du quartier d'Acradina et est reliée à un complexe ecclésiastique comprenant basilique, monastère et Eglise du Sépulcre. Elle est constituée de quatre Régions qui se développent en tache d'huile autour de la tombe sainte. Les Régions cimétériales (A, B, C, D) ont été aménagées successivement, les deux premières avant et les deux suivantes après la Paix de l'Eglise. Les Régions "A" et "B" ont été aménagées suivant les mêmes techniques architecturales. Les galeries sont installées dans les aqueducs, les tombes aménagées dans leurs parois et les agrandissements se font par approfondissements quasiment plus aucune trace de l'évolution topographique de la Région "D". Chacune de ces régions est dotée d'un oratoire. Le premier a été restauré à l'époque byzantine, date de la fresque des Quarante Martyrs. L'existence de l'oratoire "B" reste hypothétique. Les oratoires "C" et "D" ont été aménagés et restaurés aux époques byzantine, normande et moderne. Ce site archéologique méritait d'être connu et mis en valeur. Le travail de recherche a permis d'en retracer la genèse et le développement topographique et, par suite, de le resituer dans son contexte historique. La question des modalités de sa fabrication et de son utilisation cimétériale et culturelle ont également été abordées.

  • Titre traduit

    ˜The œCatacomb of Santa Lucia : Genesis and developments


  • Résumé

    The catacomb of Santa Lucia is a part of main Christian community cemeteries of Syracuse. She is situated in the heart of the district of Acradina and is connected with a basilica, a monastery and the Church of the Holy grave. She is constituted by four regions which develop in oily mark around the grave of Saint Lucie. Four regions (A,B,C,D) were successively fitted out, both first ones before and both following ones after the Peace of the Church. Regions A and B were fitted out according to the same architectural techniques. Galleries are installed in aquducts, graves fitted out their walls and the increases are made by deepening the grounds. The plan of the region C was preconceived: it obeys rules of a symmetry as the alternation cubiculi / loculi charactéristic of the site. Thereis almost no more track of the topographic evolution of the region D. Each of these regions is endowed with an oratory. The first one was restored in the Byzantine time (fresco of Forty Martyrs). The existence of the oratory B remains hypotetical. Oratories C and D were fitted be know to be known and emphasised. The research work allowed to redraw the genesis and the topographic development and as a consquence to re-place it in its historic context. The questions of the modalities of its funeral and religious use were also approached.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (328 p., 181 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 3-27

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 7168/1-2

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11143
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/3898
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.