La presse anglophone en Chine : Canton, Hong Kong et Shangai (1827-1911). Son influence sur l'émergence de la presse chinoise.

par Iside Costantini

Thèse de doctorat en Études anglophones

Sous la direction de Jean-Claude Sergeant.

Le président du jury était Antoine Mioche.

Le jury était composé de Jean-Claude Sergeant, Antoine Mioche, Richard Davis, Renée Dickason.


  • Résumé

    Cette thèse a pour objet de mettre en évidence l’influence de la presse anglophone en Chine sur l’émergence de la presse chinoise moderne au 19e siècle. La presse anglophone prit pied aux pourtours d’une Chine dont le seul organe d’information se limitait à la Gazette impériale depuis deux millénaires. Les journaux anglophones virent le jour pour apporter aux Britanniques et aux Chinois qui partageaient la même sphère les informations nécessaires à leur activité commerciale. La presse anglophone s’est développée seule pendant une trentaine d’années puis elle accompagna la naissance de la presse chinoise moderne et lui servit de modèle et de soutien. Les journaux commerciaux anglophones hébergèrent la presse chinoise au sein de leurs propres pages avant la parution de titres exclusivement chinois dans les années 1870. La presse anglophone et la jeune presse chinoise moderne s’ouvrirent aux problématiques politiques et furent animées par de nouvelles personnalités, parmi lesquelles des étudiants chinois occidentalisés, des hommes d’affaires chinois fortunés et des lettrés ayant fait un pas vers la modernité. L’indépendance éditoriale de la presse chinoise vis-à-vis de la presse anglophone fut alors acquise, mais l’influence et la coopération ne cessèrent pas pour autant. Les échanges matériels et professionnels se muèrent en connivences et protections, la presse anglophone aidant les titres chinois à surmonter la censure et la répression dont ils étaient les victimes. La présence de la presse anglophone sur les pourtours de la Chine a permis au savoir-faire technique et à l’expérience humaine d’être réunis au moment historique où la Chine, confrontée au défi de la modernité, a vu surgir à la fin du 19e siècle des débats sur sa transformation, alors qu’aucun vecteur médiatique n’était à l’époque disponible. L’émergence d’une presse chinoise moderne étant devenue inéluctable, elle s’est accomplie en symbiose avec la presse anglophone qui s’était enracinée depuis quelques décennies sur les pourtours de la Chine.

  • Titre traduit

    The English-language press in China : Canton, Hong Kong and Shanghai (1827-1911). Its influence over the birth of a modern Chinese press.


  • Résumé

    This dissertation examines the influence of the English-language press in China [in Hong Kong and the International concession of Shanghai] on the birth of a modern Chinese press from 1827 to 1911. The English-language press developed on the edge of a country where the only channel of information for 2000 years had been the Imperial gazette. The English language newspapers allowed British and Chinese residents to gather information which was both useful in their daily lives and to run their businesses. The English language papers first developed single-handedly for about thirty years before encouraging the birth of Chinese ones and serving as a support and model. The English-language press first incorporated Chinese pages before publishing entirely Chinese newspapers in the 1870s. Both the English-language press and the new Chinese press opened up to recent political issues and new personalities, such as westernized Chinese students, wealthy businessmen and scholar-gentry who had come to accept modernity for China. The Chinese-language press soon achieved editorial independence but cooperation between the two was maintained. Material and professional exchanges transformed themselves into mutual help and understanding, the British helping at times to overcome the bouts of censorship and repression from which the Chinese papers regularly suffered. The presence of English-language press enabled both technical and personnel transfers to take place at a time in history when China was confronted with the threat of modernity and had begun to experience debates about its future but had no local media to report on them. A modern Chinese press had thus become an absolute necessity for citizens who took pride in their past and were concerned with the weakened state of their country. It was achieved with the help of the English-language press which had taken roots a few decades earlier on the outskirts of China.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.