Sûreté, sécurité, insécurité. D'une description lexicologique à une etude du discours de presse : la campagne electorale 2001-2002 dans le quotidien Le Monde

par Émilie Née

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Sonia Branca-Rosoff.

Soutenue le 30-11-2009

à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Langage et langues (Paris) , en partenariat avec Systèmes linguistiques, énonciation et discours (Paris) (laboratoire) .


  • Résumé

    Nous sommes partie de l’intensification d’emploi du mot insécurité observable pendant la campagne électorale 2001-2002 pour réfléchir sur le rôle des médias en lien avec l’agir politique. Afin d’éclairer l’usage qu’a fait le Monde du mot insécurité, notre étude a d’abord fait le détour d’un travail en langue sur insécurité, sûreté, sécurité comme mots construits et comme noms abstraits. Une première partie en décrit l’origine et la structure morpho-sémantique, le but étant de mettre en évidence des structures abstraites fondamentales dans lesquelles entrent ces mots. Une deuxième partie analyse l’évolution des usages des trois termes, et en particulier leur fonctionnement dans le discours politique, à partir de la base Frantext (du Moyen Âge au XXe siècle). Cette partie insiste sur l’ambivalence de mots comme sécurité-insécurité, qui dénotent un sentiment subjectif ou une réalité objective. La troisième partie travaille sur le Monde en prenant pour entrée l’unité insécurité. Trois outils d’analyse sont privilégiés, l’intensification d’emploi d’insécurité abordée avec les outils de la statistique textuelle, l’étude du consensus qui semble se construire autour du mot jusqu’au premier tour de la campagne, enfin le trajet argumentatif du mot.

  • Titre traduit

    Sûreté (safety), sécurité (security), insécurité (insecurity). From lexicological description to a press discourse study : the French presenditial campaign (2001-2002) in Le Monde


  • Résumé

    Based on the increased proliferation of the word insécurité [insecurity] in press articles during the French presidential campaign in 2001-2002, we question the role of the media in the development of political themes. To explain the use of the word insécurité by the French newspaper Le Monde, we first carry out a linguistic study of the words insécurité (insecurity), sûreté (safety) and sécurité (security) as both construct nouns and abstract nouns. As a first step, we describe the etymology and morpho-semantic structure of these lexical items, in order to highlight the systematic paradigm in which these items are used. As a second step, we review the changes in the way these words are used from the Middle Ages to the twentieth century, with a particular focus on their application in political discourse, using the Frantext database. This part of the analysis centres around the semantic ambivalence of such items as sécurité and i! nsécurité, which can refer as much to a subjective emotion as they can to a concrete objective reality. As a third and final step, we conduct an analysis on the lexical entry insécurité in Le Monde. Three analysis tools are mainly employed : the increased use of the word insécurité, examined with the tools of textual statistics, the study of the consensus around the word that seems to last from the beginning of the campaign until the first ballot, and finally the deployment of the term in persuasive techniques and its “argumentative route”.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?