Le documentaire télévisé français : de l’art cinématographique à l’industrie audiovisuelle. Etude de cas de la chaîne culturelle ARTE

par Sophie Barreau

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Bruno Péquignot.

Soutenue le 06-11-2009

à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Arts et médias (Paris) , en partenariat avec Centre de recherches sur les liens sociaux (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Laurent Creton.

Le jury était composé de Bruno Péquignot, Laurent Creton, Jean-Pierre Esquenazi, Marie Buscatto.


  • Résumé

    La majorité des images documentaires françaises sont aujourd’hui produites par l’industrie télévisuelle, et non plus par la filière cinématographique. Je m’intéresse à la figure culturelle prééminente de la politique audiovisuelle française et européenne, ARTE. Ce travail tente de repenser les relations entre l’artistique et l’économique, l’art et les médias, à partir d’une enquête de terrain menée auprès de professionnels du documentaire. Mon analyse se structure autour de trois grands axes : l’évolution du marché du documentaire français, les changements du sens symbolique et du mode de conception des images documentaires, la redéfinition des rôles et des identités professionnelles des acteurs qui y sont impliqués. L’arrivée progressive de la télévision, conjointe à l’institutionnalisation et à la consécration du cinéma en tant que pratique artistique, bouleverse le marché du documentaire au niveau de son système économique de production, de diffusion, ainsi que les aides publiques de soutien à la création. La taxinomie « documentaire » se transforme historiquement. Née avec le cinéma, cette dernière perd sa qualification d’activité artistique en s’intégrant progressivement au système médiatique du petit écran. Pour comprendre les processus diachroniques par lesquels s’effectue l’hybridation du cinéma et de l’audiovisuel, il semble nécessaire d'analyser les « opérateurs de genre » , i.e. ceux qui le définissent. Pour mieux comprendre les récentes transformations de la programmation documentaire d’ARTE, j’analyse les mécanismes de sa production et les rôles et les places de ceux qui y participent. La création se développe autour de processus de socialisation et de coopération complexifiés, erratiques et souvent conflictuels. L’arrivée d’un nouvel acteur prépondérant dans la création, salarié de la télévision, suscite de profondes mutations dans la chaîne de production des images.

  • Titre traduit

    The French genre documentary : of the film art in the broadcasting industry. Case study of the cultural channel ARTE


  • Résumé

    Today the majority of the French documentary pictures are produced by the television industry, and not anymore by the film sector. I am interested in the pre-eminent cultural figure of the French and European broadcasting policy, ARTE. This work tries to rethink the relations between the artistic and the economic, the art and the media, from a field study carried out- held with documentary’s professionals. My analysis develops its structure around three main lines : the evolution of the French documentary’s market , the changes of the symbolic sense and the mode of conception of the documentary pictures, the redefinition of the roles-functions and professional identities of the actors who are implied in the process. The television’s progressive arrival, together with the institutionalization and the establishment of the cinema as artistic practice, disrupted-changed completely the documentary’s market at the level of its economic system of production, distribution [broadcasting], as well as the public subsidies-funds to support the creation. The taxonomy "documentary" is historically transformed. Born with the cinema, this last one loses its qualification of artistic activity by becoming gradually integrated into the media system of the small screen. To understand the diachronic processes by which is made the hybridization of the genres cinema and broadcasting, it seems necessary to analyze the « operators of genre » , i.e. those who define it. To understand better the new documentary programming of ARTE, I analyze the mechanisms of its production and those who participate in it. The creation develops around complicated, erratic and often conflicting processes of socialization and cooperation. The arrival of a new dominating actor in the creation, a television’s employee, causes profound changes in the production line of the pictures.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par le Bord de l'eau à Latresne et par INA à Bry-sur-Marne

Arte et le documentaire : de nouveaux enjeux pour la création


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par le Bord de l'eau et par INA à Latresne

Informations

  • Sous le titre : Arte et le documentaire : de nouveaux enjeux pour la création
  • Dans la collection : Penser les médias
  • Détails : 1 vol. (214 p.)
  • ISBN : 978-2-35687-106-0
  • Annexes : Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.