L'insécurité linguistique des professeurs de langues étrangères non natifs : le cas des professeurs grecs de français

par Maria Roussi

Thèse de doctorat en Didactique des langues, cultures et civilisations nationales et etrangeres

Sous la direction de Jean-Claude Beacco.

Le président du jury était Francine Cicurel.

Le jury était composé de Jean-Claude Beacco, Francine Cicurel, Michel Francard, Jean-Pierre Cuq, Véronique Castellotti.


  • Résumé

    La notion d’insécurité linguistique a été régulièrement explorée depuis les années 1960: les recherches ont été initialement centrées autour des questions de prononciation dans différents milieux sociaux ; ensuite un cadre d’analyse a été organisé autour des communautés francophones dites « périphériques » ; elle a enfin été abordée dans des contextes plurilingues. La présente recherche examine la notion d’insécurité linguistique comme elle est vécue par les professeurs non natifs de langues étrangères, et notamment des professeurs grecs de français. Ce groupe socioprofessionnel joue un rôle de premier plan dans la diffusion des langues : l’enjeu est de trouver des moyens d’atténuer les éventuels effets négatifs de l’insécurité linguistique inhérents à leur contexte professionnel. Pour ce faire, nous avons construit un corpus pour une étude qualitative. La méthodologie retenue a été celle d’entretiens individuels, semi dirigés, permettant à des répondants présentant des profils divers en termes d’âge, de sexe, de formation, de lieux et de contextes professionnels, de s’exprimer sur leur conception de l’insécurité linguistique et sur les stratégies mobilisées pour y faire face. De manière assez constante, émerge la question de la légitimité d’enseigner une langue dont on n’est pas locuteur natif et les difficultés que cela pose dans le contexte professionnel. Pourtant, au terme d’un processus plus ou moins long, ces personnes parviennent, en redéfinissant leur rôle dans la classe et parfois leurs objectifs en tant qu’enseignants, à gagner en assurance. Elles reconstruisent une légitimité qui articule acceptation, remédiation des imperfections et compétence professionnelle.

  • Titre traduit

    Linguistic insecurity of the non-native teachers of foreign languages : the case of Greek -speaking teachers of French


  • Résumé

    The concept of linguistic insecurity has been regularly explored since the 1960’s : research was initially centered around the questions of pronunciation in various social environments; then a framework of analysis was organized around French-speaking communities known as “peripheral”; it was finally approached in multilingual contexts. This research examines the notion of linguistic insecurity as it is experienced by non-native foreign languages teachers, and in particular Greek teachers of French. This socio-professional group plays a leading role in the diffusion of the languages : the stake is to find the means to moderate the possible negative effects of linguistic insecurity inherent in their professional context. With this intention, a corpus for a qualitative study has been assembled. The methodology selected was that of individual, semi-structured interviews, allowing interviewees of various profiles in terms of age, sex, training, professional places and contexts to express themselves on their conception of the linguistic insecurity and the strategies mobilized to face it. In a rather constant way emerges the question of legitimacy to teach a language of which one is not a native speaker and the difficulties that this poses in the professional context. However, at the end of a more or less long process, these people arrive, by redefining their role in the class and sometimes their objectives as teachers, to gain in confidence. They rebuild a legitimacy which articulates acceptance, remediation of the imperfections and professional competence.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.