Identité, pouvoir et métafiction dans le roman mexicain contemporain : 1991-1999

par Martin Mauricio Solares Heredia

Thèse de doctorat en Études hispano-Américaines

Sous la direction de Claude Fell.

Le président du jury était Florence Olivier.

Le jury était composé de Claude Fell, Florence Olivier, Karim Benmiloud, Hervé Le Corre.


  • Résumé

    La construction des personnages et de représentations du pouvoir, ainsi que la mise en place d’une écriture métafictionnelle dans sept romans mexicains publiés dans les années 90 sont les thèmes centraux de cette étude. Pour notre analyse de El disparo de argón, Huatulqueños, La lotería de San Jorge, Una de dos, Salón de belleza, Un asesino solitario et En busca de Klingsor, nous nous sommes inspiré des théories de Roland Barthes et de Philippe Hamon concernant l’étude sémiologique des personnages, ainsi que des modes de représentation narrative décrits par Gérard Genette. Nous sommes également parti des idées ce même auteur sur l’écriture métafictionnelle, ainsi que des travaux de Linda Hutcheon et de Patricia Waugh sur la question. Notre analyse montre que narrateurs, personnages et décors sont construits à l’aide de figures telles que l’hyperbole ou la comparaison. Le paysage peut agir comme un personnage de plus, et engendrer des espaces métaphysiques reflétant l’histoire. Pour ce qui est du rapport au pouvoir, l’on distinguera deux types de personnages : des êtres vulnérables, d’une part, possédant le pouvoir de manière éphémère ; et des puissances invisibles et inhumaines, de l’autre, surveillant et régissant les destinées des personnages. Tandis que les premiers partagent des caractéristiques physiques et des comportements plus ou moins similaires, les puissances invisibles correspondent à des figures telles que le Destin, le Hasard, Dieu ou encore le Diable. Les représentations du pouvoir remplissent toutes une même série de fonctions. Chacun des sept romans envisagés par cette étude déploie des moyens visant à souligner la nature réflexive de l’écriture chez le narrateur. L’analyse des mises en abyme, des métalepses et de la transtextualité au sein du récit permet de mettre au jour et d’évaluer de manière systématique la présence effective de la métafiction.

  • Titre traduit

    Identity, Power and Metafiction in the Mexican Novel of the Nineties : 1991-1999


  • Résumé

    This essay presents an analysis of the construction of characters, the representations of power and the development of metafictional writing through a discussion of seven Mexican novels published in the nineties. The essay utilizes the theoretical advances of Roland Barthes and Philippe Hamon in regards to semiological analysis of characters and Gérard Genette’s modes of narrative representation to analyze El disparo de argón, Huatulqueños, La lotería de San Jorge, Una de dos, Salón de belleza, Un asesino solitario y En busca de Klingsor. Metafictional writing was looked at using the theoretical lens of not only Genette, but also Linda Hutcheon and Patricia Waugh. In conclusion, narrators, characters and setting are constructed by means of techniques like hyperbole or comparison. In addition, landscape comes to function as another character in the story, creating a metaphysical space that reflects history. When speaking of power, there are two identifiable types of characters: vulnerable creatures with an ephemeral authority and invisible, inhumane powers that patrol and decide characters’ destinies. The first group eventually acquires the same physical characteristics and attitudes, while the invisible powers correspond to figures like Fate, Chance, God or the Devil. The representations of power fulfill a series of similar roles. Each of the seven novels studied in this essay uses techniques which emphasize the narrator’s own awareness of the act of writing. The analysis of the mise en abyme, metalepsis and transtextuality in the narrative allows for a systematic determination and evaluation of the effectiveness of metafiction.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.