Les herbes de la vie : entre Tlazotéotl et Hippocrate, plantes médicinales et pratiques thérapeutiques des sages-femmes traditionnelles de l’Altiplano central du Mexique

par Claire Laurant-Berthoud

Thèse de doctorat en Ethnobotanique

Sous la direction de Pierre-Yves Jacopin.

Soutenue le 19-01-2009

à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Europe latine et Amérique latine (Paris) , en partenariat avec Centre de recherche et de documentation sur les Amériques (laboratoire) .


  • Résumé

    Au Mexique et plus spécifiquement dans l’Etat du Morelos, les sages-femmes traditionnelles constituent un groupe hétérogène quant à l’origine culturelle et ethnique, aux pratiques thérapeutiques, à la personnalité, à la formation reçue, aux honoraires perçus…. Personnages à la croisée des savoirs, les sages-femmes puisent leurs connaissances dans les traditions médicales náhuatl ; elles ont également reçu une formation académique de la part de la médecine occidentale.Elles pratiquent un panachage de techniques appartenant à des traditions médicales savantes ou populaires aux systèmes de référence a priori opposés. Elles démontrent des capacités d’intégration de connaissances issues de ces différentes traditions. Leur intérêt pour les thérapies dans la mouvance actuelle des médecines dites alternatives dénote aussi leur curiosité d’esprit et la souplesse de leurs pratiques. Au plan thérapeutique, les sages-femmes occupent un espace bien spécifique avec ses caractéristiques propres dans l’accompagnement de la femme au cours du processus de la maternité,de la conception à la période puerpérale. Les bains, les massages, l’alimentation et le remède végétal constituent une de leurs principales ressources thérapeutiques; l’importance de leur pharmacopée varie d’une dizaine à une centaine de plantes. Le système thérapeutique des sages-femmes est fondé sur un invariant : le concept du chaud et du froid.

  • Titre traduit

    The Herbs of Life : between Tlazotéotl and Hippocratus, medicinal herbs and therapeutic practices of traditional midwives of Central Mexican Altiplano


  • Résumé

    In Mexico, more specifically in the state of Morelos, traditional midwives compose a heterogeneous group with regards to their cultural and ethnic origins, their therapeutic praxis, their individual personalities, their training, their fees, etc. At crossroads of knowledge sources, midwives draw their competence from Náhuatl medical traditions and benefited from an academic training from occidental medicine as well. They resort to a number of diverse techniques belonging to wise and popular medical traditions which often refer to a priori conflicting systems. Midwives from Morelos demonstrate their capacity to integrate the lore from those different traditions. Their interest towards the therapies relating to the sphere of the present so-called alternative medicines also indicates their openness and the flexibility of their praxis. From a therapeutic point of view, the midwives assume aspecific role with clear characteristics in accompanying women all along the maternity process, from conception to puerperal period. Baths, massage, nutrition and herbal remedies constitute their main therapeutical resources; the range of their pharmacopoeia varies from a dozen to about a hundredplants. The therapeutic system of the midwives is based on the invariant dichotomy of hot and cold.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.