Symbolisme et surréalisme français comme défi aux lettres chinoises : le cas de Shanghai et de Taïwan

par Hanwei Tao

Thèse de doctorat en Littérature générale et comparée

Sous la direction de Stéphane Michaud.

Soutenue le 10-02-2009

à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Littérature française et comparée (Paris) , en partenariat avec Centre d'études et de recherches comparatistes (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Jean Bessière.

Le jury était composé de Stéphane Michaud, Jean Bessière, Noël Dutrait, Patrick Née.


  • Résumé

    Cette étude se situe dans le contexte des échanges culturels franco-chinois qui se produisent à Shanghai pendant les années vingt et trente et à Taïwan pendant les années cinquante et soixante. Nous nous proposons d’interroger la quête poétique — la quête de la métamorphose — à laquelle s’adonnent, avec l’aide du symbolisme ou du surréalisme, des poètes chinois sur un fond de conflits intellectuels, idéologiques et militaires. Ces écoles françaises sont intimement liées au destin personnel de ces poètes qui se voient à la merci de celui de leur pays. Aussi munis des ailes symbolistes ou surréalistes, ils ne peuvent échapper à une réalité pénétrée par la politique. Le fond historique et culturel en question renvoie à un cadre de référence structuré par les six principaux groupes d’écrivains qui contribuent à l’échange poétique franco-chinois et qui sont inévitablement impliqués dans la politique : la “Société d’études littéraires”, “Création”, l’école “Le croissant” et l’école “Moderne” à Shanghai durant les années vingt et trente ; l’“École moderne” et “Genèse” à Taïwan durant les années cinquante et soixante. C’est dans ce cadre que nous discutons, sur la base d’une analyse textuelle, de la réception du symbolisme à Shanghai et de celle du surréalisme à Taïwan.

  • Titre traduit

    French symbolism and surrealism as a challenge to Chinese literature : The case of Shanghai and Taiwan


  • Résumé

    Situated in the context of the Franco-Chinese cultural intercourse which happens in the Shanghai of the 20s and the 30s and in the Taiwan of the 50s and the 60s, this study aims to discuss the poetic quest — the quest of metamorphosis — to which some Chinese poets devote themselves by referring to symbolism or surrealism, a quest which takes place against a background of intellectual, ideological, and military conflits. These French literary schools are intimately linked with the fate of these poets at the mercy of the fate of their country. No matter how well they are equipped with symbolist or surrealist wings, they cannot escape from the reality of an age penetrated by politics. The historical and cultural background in question has to do with the frame of reference constituted by the six principal groups of writers reputed for their contributions to Franco-Chinese poetic intercourse : “Society of literary studies”, “Creation”, the school “New Moon”, and the school “Modern” in Shanghai during the 20s and the 30s; “Modern School” and “Genesis” in Taiwan during the 50s and the 60s. They are all involved in politics. It is within this frame of reference that we approach the subject of the reception of symbolism in Shanghai and that of the reception of surrealism in Taiwan on the basis of a textual analysis.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (396 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 359-377. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.