La chanson algérienne des années 1990, un vecteur de contestation et de diversité : langage, langues et enjeux socioculturels

par Fatiha Tabti-Kouidri (Tabti)

Thèse de doctorat en Didactique des langues et des cultures

Sous la direction de Martine Abdallah-Pretceille.


  • Résumé

    L’objet de ces recherches est d’étudier un moyen d’expression, de communication, de résistance, de mobilisation, de contestation, de revendication et d’affirmation identitaire, qui, dans une Algérie aux multiples facettes et aux diverses attaches où le substrat culturel est massivement investit par l’oralité, a constitué pour une grande partie de la population algérienne, durant les années 1990, un exutoire indispensable au maintient d’un équilibre individuel et collectif fortement compromis par un déferlement de violence sans précédent dans l’histoire de l’Algérie indépendante, une possibilité non négligeable d’affirmation de soi mais aussi et surtout une tribune d’où s’est élevé un discours populaire de substitution au discours dominant du pouvoir et celui dominateur des extrémistes religieux : la chanson. En effet, charriant les sentiments et les ressentiments d’une population prise en étau entre terrorisme et répression et dont la parole est exclue des circuits officiels, transgressant les interdits, réfutant l’uniformisation culturelle officiellement imposée en revendiquant une culture et une identité plurielles, les chansons algériennes des années 1990 se présentent comme un vecteur majeur de contestation et de diversité, un moyen de communication à part entière qu’il s’agit d’appréhender en le reliant à l’ensemble du système dont il participe.

  • Titre traduit

    Algerian songs of the 1990, a vector of contestation and diversity : Idiom, Langages and socioculturel stakes


  • Résumé

    The object of those researches is to study in a country where the cultural substratum is massively invested by the oral character, a way of expression, of communication, of resistance, of mobilization, of contestation, of claiming and affirmation of their identity, that was constituted by a great part of the Algerian population, an indispensable outlet to the maintenance of an individual and collective equilibrium strongly compromised, but also and mostly a non negligible possibility of self affirmation : the song. In deed, carrying feelings and resentments of a population taken between terrorism and repression and whose speech is excluded of the official circuits, denouncing the violence of the religious extremism like the abuses and the deficiencies of the power in place, transgressing the interdicts and the taboos, claiming a plural culture and identity, the Algerian songs of the 1990 are a vector of contestation and diversity, a real way of communication that we have to apprehend by linking it to the whole system of which it participates.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 2 vol. (615 p.)
  • Notes : Thèse confidentielle jusqu'au 31 décembre 2009
  • Annexes : Bibliogr. p. 528-555. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.