Romain Gary à l'épreuve de la diplomatie et des relations internationales

par Paul Dahan

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Serge Sur.

Soutenue en 2009

à Paris 2 .


  • Résumé

    On connaît l’image de Romain Gary : écrivain, deux fois prix Goncourt (Les racines du ciel en 1956 et La vie devant soi en 1975 sous le pseudonyme d’Emile Ajar), héros de la France libre, homme de conviction, séducteur aux mariages flatteurs… en un mot, personnage multiple, amateur de travestissements. On connaît moins ou pas une autre facette de Romain Gary : diplomate et analyste des relations internationales. Après avoir intégré le Quai d’Orsay à la fin de l’année 1945, il occupe une succession de postes jusqu’en 1960, de Sofia à Los Angeles, en passant successivement par Paris, Berne, New York, Londres et La Paz. Durant cette Carrière, Romain Gary brille de beaucoup de feux, plus encore après sa distinction par les Goncourt, feux que le Département découvre avec une certaine inquiétude. De disponibilité en disponibilité, le fossé entre l’écrivain et le diplomate ne cesse de se creuser. Romain Gary est conscient de la difficulté qu’il soulève en termes de gestion de ressources humaines. La rupture avec la Maison des bords de Seine s’impose. Si le diplomate écrivain pratique le métier diplomatique de façon somme toute assez classique, il y ajoute quelques touches importantes de modernité : précurseur en matière de politique de communication, novateur dans la politique d’influence. A travers son œuvre et ses prises de position publiques, l’écrivain diplomate donne libre cours à une approche, quoique empreinte d’une teinture classique, somme toute moderne des relations internationales : nécessité de la protection de l’environnement dès les années 1950, nécessaire évolution des colonies françaises vers l’indépendance, protection des droits de l’Homme, place de l’humanisme dans les relations internationales… Sur la question de la construction européenne, bien que très gaulliste dans son approche, il pose des questions très pertinentes encore aujourd’hui. Dernier d’une grande lignée de diplomates écrivains, Romain Gary demeure toujours d’une grande actualité pour ceux qui veulent embrasser carrière diplomatique, littéraire ou celle de chercheur en relations internationales.

  • Titre traduit

    Romain Gary confronted with diplomacy and international relations


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (636 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 589-616

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : G/DT2009-37
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : R/T2009-37
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.