Les inégalités sociales de santé : implications de politique économique

par Jean-Michel Etienne

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Ali Skalli.

Soutenue en 2009

à Paris 2 .


  • Résumé

    Cette thèse propose une analyse empirique des liens entre santé et statut socio-économique à partir de données françaises et européennes. Un premier chapitre considère le revenu permanent comme indicateur du statut socio-économique des individus et étudie l’impact de ce dernier sur la santé. Il souligne la pertinence de cette mesure jusqu’ici peu explorée et met en évidence des résultats nouveaux. Il démontre qu'un accroissement unitaire de la partie transitoire du revenu courant a un effet négatif et significatif sur la santé des individus. En revanche, il confirme un effet positif et significatif de la composante permanente du revenu courant sur la santé. De surcroît, il souligne que le phénomène de trappe à la pauvreté lié à l'impact du revenu courant sur la santé des individus les plus vulnérables est plus un effet transitoire que permanent. Un second chapitre propose d’explorer la relation entre santé et inégalité de revenus à partir de données européennes. Ainsi, il propose des tests de la robustesse de cette relation dans quatre dimensions, (i) l'utilisation de données individuelles, (ii) la prise en compte du revenu individuel, (iii) la prise en compte de la non-linéarité potentielle de la relation entre la santé et le revenu, (iv) l'inclusion des caractéristiques individuelles et des déterminants régionaux de santé. Les résultats montrent que, contrairement à Mellor et Milyo (2002), la corrélation entre santé et inégalité des revenus demeure systématiquement négative et fortement significative, ce qui confirme l'hypothèse de l'inégalité de revenus. Ce chapitre permet de discriminer entre les versions faible et forte de l'hypothèse de l'inégalité des revenus. Les résultats montrent que l'inégalité des revenus a un effet systématiquement négatif sur la santé individuelle et ce, quelle que soit la position des individus dans la distribution des revenus. Ce résultat plaide donc en faveur de la version forte de l'hypothèse d'inégalité des revenus. Toutefois, une interrogation subsiste. Pourquoi les résultats américain et européen divergent-ils ? Ceci pourrait être lié à des raisons d'ordre statistique ou à des considérations plus fondamentales relatives aux institutions ou à l'environnement économique. Ce faisant, ce chapitre propose de tester la robustesse de ces résultats vis-à-vis de nombreuses variantes méthodologiques. Un troisième chapitre explore l’impact de la santé sur le revenu le long de la distribution des revenus au sein des cohortes françaises. Il utilise la technique de la régression par quantiles jusqu’ici peu explorée dans la littérature sur les inégalités sociales de santé. Il propose de distinguer l’effet cumulatif de l’âge de l’effet de cohorte proprement dit lié aux changements institutionnels, aux progrès de la médecine etc. Nos résultats soulignent que l’inégalité des revenus chez les individus se trouvant dans les quantiles inférieurs est fortement associée à leur état de santé. Ce qui semble être moindre chez ceux appartenant aux quantiles supérieurs. Le dernier chapitre cherche à identifier les différents liens sous-jacents à la relation entre santé et statut socio-économique. Pour ce faire, il propose un modèle structurel dans lequel l’ensemble de ces liens sont explicitement pris en compte. Il propose d’utiliser la méthode des moindres carrés asymptotiques, qui à notre connaissance n’a jamais été utilisée dans le domaine des inégalités sociales de santé. Nos résultats montrent que les styles de vie des individus n'influencent de façon significative ni leur état de santé passé ni leur statut socio-économique. Cependant, l'état de santé passé des individus a un effet fortement significatif sur leur état de santé courant comme sur leur statut socio-économique. De même, nos résultats confortent l'idée selon laquelle le statut socio-économique passé des individus a un effet causal non seulement sur leur état de santé actuel mais aussi sur leur statut socio-économique courant.

  • Titre traduit

    Social health inequalities : political economic implications


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1vol. (224 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 217-224

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : G/DT2009-5
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.