L' appel au pouvoir : essai sur le pétitionnement auprès des chambres législatives et électives en France et au Royaume-Uni entre 1814 et 1848

par Benoît Agnès

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Christophe Charle.

Soutenue en 2009

à Paris 1 .


  • Résumé

    Entre 1814 et 1848, ce sont plus de 40 ODD pétitions qui sont adressées a la Chambre des députés dans le même temps, plus de dix fois plus sont présentées aux Communes. Entre deux royaumes qui connaissent des caractères, des évolutions analogues, le contraste est saisissant. On peut se demander si une des clés de cet écart ne se trouve pas dans le rôle que chacun des acteurs de la vie politique des deux pays accorde à l’appel au pouvoir. Á travers une approche globale, transversale et surtout comparative, fondée sur l'exploitation qualitative et quantitative de sources originales, il s'agit d’ envisager le fait même de pétitionnerl a pétition comme objet, les objets des pétitions, les destins qui leur sont réservés par leurs destinataires et par la voix publique. Cette étude entend décloisonner les dynamiques politiques nationales classiques et redéfinir les modèles reçus de rapports entre société civile et Etat.

  • Titre traduit

    Call to power : an essay on petitionning the Legislative-elective bodies in France and the United Kingdom, 1814-1848


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (847 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 753-818

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 09 : 162
  • Bibliothèque : Bibliothèque Maurice Agulhon (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2009AGN

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11781
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.