Changement conceptuel et developpement scientifique : le cas de logique mathématique de Hilbert à Gödel

par Catherine Karella

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean Mosconi.

Soutenue en 2009

à Paris 1 .


  • Résumé

    Mon objectif est double: étudier un changement conceptuel d 'un cote; proposer une réflexion sur les méthodes d'étude de l'autre. On constate un certain flottement autour de 1900 sur Ie sens du terme complétude et du statut de la propriété qu'il exprime. Le sens n’en est fixe que dans les années trente avec I' obtention de résultats fondamentaux. Je m'appuie sur deux types d’études, étude linéaire (des Grundlagen de Hilbert jusqu'aux résultats de Gödel) et étude structurelle, afin de mettre en évidence les mouvements par lesquels changements et stabilisation du concept ont eu lieu. Ces mouvements se revelant lies à des problèmes philosophiques tels que Ie statut des entités mathématiques, ou la relation vente - prouvabilite, problèmes qui forment en même temps Ie contexte metamathematique de I' époque, je me tourne vers Ie type d'interrogation suivant: quel modèle explicatif adopter en tenant compte de la dépendance des variations du concept envers Ie contexte metascientifique.

  • Titre traduit

    Conceptual change and scientific development : the case of mathematical logic from Hilbert to Gôdel


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (209 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 170-203

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 09 : 153

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 12312
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.