Les enjeux du bioart

par Mathilde Tassel

Thèse de doctorat en Art et sciences de l'art. Esthétique

Sous la direction de Marc Jimenez.

Soutenue en 2009

à Paris 1 .


  • Résumé

    Face à l'émergence des pratiques artistiques qui utilisent l'organique comme matériaux, nous nous sommes demandé quelles productions pouvaient être regroupées sous la dénomination bioart. Parce que les oeuvres de bioart brouillent les frontières entre l'art et les technosciences, nous avons essayé de voir à quelles limites l' art, à travers le bioart, est confronté quand il ne cesse de repousser ses propres frontières. Les problèmes éthiques soulevés par le bioart touchent aux tenants et aboutissants de la condition d'émergence de l’œuvre d'art à savoir la nature de l'objet, le lieu de production, le(s) matériau(x), le financement, finalité de l’œuvre, les conditions d'exposition et le support d'existence de l’œuvre. Quant à la place et au rôle de l'artiste, nous nous sommes demandé si : les artistes peuvent intervenir ou non dans les mécanismes de la vie? Et jusqu'où l'art peut-il aller?

  • Titre traduit

    ˜The œetical stakes of bioart


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (387 f.)
  • Notes : Reproduction par microfiches non autorisée
  • Annexes : Bibliogr. f. 372-387

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : R 09 : 219
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.