Dynamiques foncières, conflits et négociations autour des ressources naturelles renouvelables en Haute Casamance (Sénégal)

par Ibrahima Dia

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de André Guichaoua.

Soutenue en 2009

à Paris 1 (IEDES) .


  • Résumé

    Cette thèse se propose d'analyser les rapports entre acteurs autour de la terre et des ressources naturelles renouvelables en Haute Casamance en prenant comme entrées les pratiques foncières, la loi, les conflits et formes de négociation qui les accompagnent. Elle décrit et analyse les processus par lesquels les dynamiques d'appropriation foncière sont modelées localement par une pluralité de références à des normes qu' elles soient officielles ou informelles. Partant du front pionnier agricole qu'a connu la Haute Casamance au début des années 1970, elle pose la question de la mobilisation identitaire dans des conflits qui, en définitive, portent sur l'allocation des ressources au sein d'arènes où la logique d'appartenance sociale et politique, ainsi que le contenu des rapports sociaux prennent plus de poids que les statuts et fonctions officiellement définis. Les conflits fonciers étudiés ici, montrent qu'il n'y a pas de logique univoque dans leur apparition et leur négociabilité.

  • Titre traduit

    ˜The œdynamics of land use and property rights : natural resource conflict management and resolution in Northern Casamance (Senegal)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (318 f.)
  • Notes : Reproduction interdite
  • Annexes : Bibliogr. f. 287-309

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : R 09 : 221
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.