La construction d'une conscience patrimoniale parisienne à la fin du XIX siècle : acteurs, pratiques et représentations (1884-1914)

par Ruth Fiori

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de Dominique Poulot.

Soutenue en 2009

à Paris 1 .


  • Résumé

    Cette histoire de la sauvegarde du patrimoine parisien s’appuie sur l’activité de groupements locaux fondés à Paris entre 1884 et 1914 : la Société des Amis des Monuments parisiens, les sociétés savantes d’arrondissements, la Commission municipale du Vieux Paris. Dans un contexte marqué par l’édification de la ville moderne et ses bouleversements urbains, ces nouveaux acteurs engagent une redéfinition du patrimoine qui révèle, dans ce tournant des XIXe et XXe siècles, une période fondatrice pour la patrimonialisation de la ville. Cette redéfinition, dominée par la valorisation de la notion de vieux Paris, doit d’abord être reliée à une représentation dichotomique de la ville, marquée par l’opposition vieux Paris/Paris moderne. Dans ce cadre, elle s’inscrit dans une évolution du regard porté sur la ville ancienne, amorcée dans les années 1830. Elle porte sur deux aspects complémentaires : la défense du bâti ancien menacé par les démolitions, et la préservation de l’esthétique parisienne. La défense du vieux Paris se caractérise par une extension du champ patrimonial, mais aussi par la constitution d’une nouvelle expertise dont témoignent les démarches et les mobilisations des groupements parisiens. L’analyse des acteurs montre par ailleurs la nouvelle dimension sociale de la sauvegarde du patrimoine en cette fin du XIXe siècle. Elle s’est accompagnée parallèlement d’un discours spécifique affirmant la nécessité de préserver « la beauté de Paris ». Cette promotion esthétique de la capitale a donné lieu à des démarches touchant à la préservation du paysage et de l’espace urbain, lesquelles conduisent à la naissance de la notion de site urbain et à la constitution des premiers sites parisiens. Elle montre que la sauvegarde du patrimoine parisien fut autant une tentative pour sauvegarder un visage de la ville en passe de disparaître que la volonté de préserver l’image de la capitale comme « plus belle ville du monde »

  • Titre traduit

    The construction of a parisian heritage consciousness at the end of the XIX century : action, practices and representations (1884-1914)


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par Mardaga à Wavre

L'invention du vieux Paris : naissance d'une conscience patrimoniale dans la capitale


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (486 p., 310 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 267-300 (vol. 2). Index (vol. 2)

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 09 : 124
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 4 MON 28147 (1)
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 4 MON 28147 (2)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11716
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/4231
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par Mardaga à Wavre

Informations

  • Sous le titre : L'invention du vieux Paris : naissance d'une conscience patrimoniale dans la capitale
  • Dans la collection : Architecture
  • Détails : 1 vol. (327 p.)
  • ISBN : 978-2-8047-0099-7
  • Annexes : Notes bibliogr. Bibliogr. p. 311-322. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.