Le mouvement hibiste et les tribus berbères de l'Anti-Atlas : une histoire de la périphérie (sud-ouest marocian) face au pouvoir central (1910-1934)

par Rachid Agrour

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Daniel Rivet.

Soutenue en 2009

à Paris 1 .


  • Résumé

    Cette étude vise à comprendre les évènements qui ont permis à Moulay Hmed Hiba, fils d 'un marabout beydan, Ma El Aïnin, de se faire proclamer sultan en 1912, une première fois a Tiznit, la seconde a Marrakech, et d'avoir ainsi donné naissance à un mouvement qui pendant plus de vingt ans (1912-1934) symbolisera pour ces populations berbères la résistance à l'avancée inéluctable des troupes coloniales françaises. Ce mouvement hibiste, qui embrasa donc un temps tout Ie Sud marocain, du Haouz de Marrakech aux rives asséchées de la Saguia El Hamra, se réduisit au fil des revers militaires et politiques comme une peau de chagrin pour, très vite, se limiter aux montagnes refuges des tribus berbères de I' Anti-Atlas. Avec I' irruption de Moulay Hmed Hiba au sein des tribus, les petits chefs locaux trouvent une nouvelle légitimité de leur pouvoir fragile avec I'obtention de dahir octroyé généreusement par Ie nouveau sultan. Quand El Hiba se réfugie à Kerdous (Ida Oubaaqil) ces calds hibistes jouent leur rôle administratif avec plus ou moins de réussite. Ils détournent systématiquement à leur profit les prélèvements canoniques pour n'en faire parvenir qu'une infime partie au légitime receveur. II faut souligner ici Ie rôle central du cald de Lakhsas (El Madani Akhsassi) dans Ie soutient a Moulay Hmed Hiba, ainsi qu'à son successeur Merebbi Rebbo, et dans l'organisation des tribus de l' Anti-Atlas face au « Makhzen des Français ».

  • Titre traduit

    ˜The œhibist movement and berber tribes of Anti-Atlas : history of the periphery (marocan south west) opposite the control power (1910-1934)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (372 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 355-365

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 09 : 13

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11512
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.