Édouard André (1840-1911) et la société de son temps : le parcours d'un architecte-paysagiste botaniste du Second Empire à la belle Époque

par Stéphanie Jacquin de Margerie

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de Daniel Rabreau.

Soutenue en 2009

à Paris 1 .


  • Résumé

    Architecte-paysagiste et botaniste actif entre 1860 et 1906, Édouard André est un personnage reconnu par ses contemporains, puis souvent réduit à son traité de 1879, l'Art des jardins. Par une approche biographique, puis une étude de quelques parcs et l'analyse de son rôle dans les débats et recherches contemporains, on a reconstitué l'incroyable foisonnement de son œuvre, à travers les innombrables écrits, les trois cents parcs créés en France et à l'étranger une centaine existe encore, et les élèves formés. Après avoir été pleinement dans son siècle tout en voulant le renouveler en profondeur, il a pu sembler dépassé aux yeux des critiques du XXe siècle, avant de présenter en ce début de XXIe siècle un questionnement très moderne. Si l'aspect formel de son œuvre est en effet daté, sa façon de travailler à l'international, de s'appuyer sur de nombreux réseaux, son approche pluridisciplinaire et écologique en font un professionnel proche des manières actuelles de concevoir l'espace.

  • Titre traduit

    Édouard André (1840-1911) and the society of his time : A landscape designer' and botanist's life from Second Empire to Belle-Epoque


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (XX-372, non paginé, 296 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 1-47 (vol. 3)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 09 : 57

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11560
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/4235
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.