L'art de la pointe et les rhétoriques du succès

par Edwige Muller

Thèse de doctorat en Arts plastiques et sciences de l'art. Esthétique

Sous la direction de Marc Jimenez.

Soutenue en 2009

à Paris 1 .

Le jury était composé de Barbara Cassin, Bernard Lafargue, Georges Molinié.


  • Résumé

    Peut-on donner des règles au surgissement de la trouvaille ? La pointe ou l’art du génie (1648) du jésuite espagnol Baltasar Gracian est l'un des traités que les baroques ont consacrés à la parole subtile et brillante afin d'en déceler les mécanismes. A partir de l'analyse de cet ouvrage, dont sont dégagés les enjeux éthiques et politiques, la rhétorique de la pointe est envisagée dans sa dimension pragmatique. Une étude comparée des théories du trait d'esprit, du conceptisme jusqu'aux apports de la psychanalyse, tente de circonscrire ce phénomène paradoxal, difficilement formalisable. La recherche des artifices de la pointe dans les arts visuels permet de spécifier ses productions comme performances disruptives. La deuxième partie de ce travail s'attache à mettre en évidence l’instrumentalisation stratégique des procédures ingénieuses et leur valeur d'à-propos dans les circonstances difficiles. On observe que la morale casuistique et la politique de la raison d'Etat sont des réflexions sur la validité de la norme confrontée à. L'exception. Arme de séduction, d'action et de résolution, l’art de la pointe offre une panoplie de ressources indispensables aux « rhétoriques du succès » soucieuses d’efficacité. Ces dernières favorisent la liberté individuelle et la création de vérités ponctuelles adaptées à des exigences changeantes. La logique ingénieuse et la rationalité alternative qu'elles manifestent orientent ce parcours vers l'abord des conceptions sophistique et psychanalytique d'un discours apte à transformer l'état des choses humaines.

  • Titre traduit

    Art of wit and the rhetorics of success


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (328 p.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 310-318. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 09 : 63

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11621
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/4202
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.