Rites funéraires, offrandes et sacrifice animal dans l'idéologie religieuse de la culture Mochica (100-800 apr. J. -C. ), côte nord du Pérou

par Nicolas Goepfert

Thèse de doctorat en Préhistoire, Anthropologie, Ethnologie

Sous la direction de Claude Chauchat.

Soutenue en 2009

à Paris 1 .

Le jury était composé de Sébastien Lepetz.

Les rapporteurs étaient Christine Lefèvre, Steve Bourget, Patrice Lecoq.


  • Résumé

    La culture Mochica (100-800 apr. J. -C. ) s'étend sur Ie nord du Pérou, entre les vallées de Piura et Huarmey. L'étude archeozoologique des restes faunistiques issus des tombes de quatre sites (Sipan, San José de Moro, EI Brujo et Moche) a montré que les Mochicas ont sacrifié treize espèces animales (mammifères, oiseaux, reptiles et poissons), et notamment Ie lama, Ie chien et Ie cochon d'Inde. Ces offrandes se sont réalisées sous la forme de dépôt de spécimens complets et de parties spécifiques, en particulier Ie crâne et les extrémités de pattes des camélidés. Les animaux étaient également consommés lors de repas funéraires ou mis à mort lors de grandes offrandes propitiatoires. Les animaux avaient plusieurs fonctions rituelles : ils servaient de nourriture mortuaire, mais étaient également symboliquement perçus comme des médiateurs entre Ie monde des vivants et celui des morts. Ainsi, les animaux sacrifiés guidaient I'âme du défunt dans I'inframonde.

  • Titre traduit

    Funerary rites, offerings and animal sacrifice in the religious ideology of the Moche culture (100-800 A. D. ), north coast of Peru


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par Archaeopress à Oxford

Frayer la route d'un monde inversé : sacrifice et offrandes animales dans la culture Mochica (100-800 apr. J.-C.), côte nord du Pérou


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (612, 521 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 523-578. Glossaire

Où se trouve cette thèse ?