Distribution et sélection de l'habitat chez les oiseaux migrateurs dans les savanes d'Afrique de l'Ouest : test du paradoxe de Moreau, et rôle de la compétition interspecifique avec les espèces résidentes

par Yvan Perré

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Jean-Marc Thiollay.

Soutenue le 17-12-2009

à Orléans , dans le cadre de Ecole doctorale Sciences et technologies (Orléans) , en partenariat avec Institut de Recherche pour le développement (équipe de recherche) .

Le président du jury était Luigi Agrofoglio.

Le jury était composé de Luigi Agrofoglio, Roger Prodon, Pierre-André Crochet.

Les rapporteurs étaient Roger Prodon, Christian Erard.


  • Résumé

    Afin de préciser la distribution et l'écologie des oiseaux migrateurs paléarctiques et afrotropicaux en Afrique de l’Ouest, neuf grands types d'habitats situés au Burkina Faso ont été suivi par points d'écoute de février 2004 à novembre 2005. Contrairement aux prédictions du paradoxe de Moreau, nous démontrons que les différentes zones de savanes jouent un rôle complémentaire au cours de l’hivernage pour les migrateurs paléarctiques, et que le Sahel ne constitue pas un lieu d’étape primordial lors de la migration pré-nuptiale. En outre, nous montrons que les migrateurs n’exploitent pas plus les habitats ouverts ou dégradés que les espèces résidentes au sein d’une même guilde, et que les migrateurs paléarctiques et afrotropicaux exploitent principalement des niches écologiques différentes, suggérant que la compétition interspécifique n’est pas le principal agent structurant les communautés de résidents et de migrateurs, au moins dans cette région de l'Afrique. Au vu de l’ensemble de nos résultats, nous proposons que les migrateurs paléarctiques sont partie intégrante des communautés tropicales et qu’il existe en réalité un continuum de stratégies entre la sédentarité et la migration entre deux aires biogéographiquement distinctes au sein des espèces tropicales.

  • Titre traduit

    Distribution and habitat selection of migrant birds in savanna of West Africa : test of Moreau's paradox and role of interspecific competition with resident species


  • Résumé

    In order to unravel the distribution and ecology of palearctic and afrotropical bird migrants in western Africa, we surveyed nine major habitat types in Burkina Faso by monthly point counts from February 2004 to November 2005. In contradiction with predictions drawn from Moreau's paradox, we found that the different savanna zones hold complementary sets of species during the course of the overwintering period, and that the Sahel is not used as a critical fattening area during pre-breeding migration. In addition, we show that migrant species are not tied to more open or degraded habitats in comparison with resident species of the same feeding guilds, and that palearctic and afrotropical migrant communities use widely divergent ecological niches, which suggests that current interspecific competition is not the prominent force shaping residents-migrants avian communities Overall, our results favour the view that both palearctic and afrotropical migrant species actually belong to tropical communities, and that a continuum exists between sedentary species and migratory species that reach distinct biogeographic areas during the course of their migration.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.