Origine exogène des acides aminés prébiotiques

par Marylène Bertrand

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Frances Westall.

Soutenue le 29-06-2009

à Orléans , dans le cadre de Ecole doctorale Sciences et technologies (Orléans) , en partenariat avec Centre de biophysique moléculaire (Orléans) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Luc Morin-Allory.

Le jury était composé de Frances Westall, Luc Morin-Allory, Louis d' Hendecourt, Patrick Chaimbault, Hervé Cottin.

Les rapporteurs étaient Louis d' Hendecourt, Patrick Chaimbault.


  • Résumé

    Cette étude vise à conforter l’apport de matière organique extraterrestre via les météorites et les micrométéorites. Elle permet de mieux cerner les conditions dans lesquelles les molécules organiques, synthétisées dans l’espace, ont contribué à l’émergence de la vie sur Terre il y a environ quatre milliards d’années. Pour cela, des molécules organiques ont été exposées aux conditions de l’espace à bord de la station spatiale internationale et également irradiées en laboratoire lors d’expériences au sol. Par ailleurs, des molécules organiques associées à une argile, ont été soumises à des chocs mécaniques pour simuler des impacts météoritiques. Des acides aminés et des dipeptides ont été choisis pour ces études en raison de leur intérêt prébiotique et de la diversité des groupements fonctionnels qu’ils offrent. Des méthodes de fonctionnalisation pour l’analyse chirale ou non chirale de ces molécules par chromatographie gazeuse couplée à un spectromètre de masse ont été développées. Les expériences démontrent que la résistance des molécules à l’irradiation et à l’impact est fonction de la nature chimique des composés. De ce fait, le transport dans l’espace et l’impact météoritique pourraient servir de filtres moléculaires en favorisant certaines molécules au détriment d’autres.

  • Titre traduit

    Exogenic origin of prebiotic amino acids


  • Résumé

    This study concerns the transport to Earth of exogenic organic matter by meteorites or micrometeorites in order to better determine the conditions under which organic molecules synthesized in space contributed to the emergence of the life on Earth four billion years ago or more. Organic molecules were exposed to space conditions on board the international space station as well as in laboratory experiments. Moreover, simulated meteorite impacts on organic molecules associated with a clay were carried out to determine the survival of the organic components. Amino-acids and dipeptides were selected for these studies because of their prebiotic interest and for the diversity of their functional groups. Methods of derivatization for chiral and not chiral analysis of these molecules by gas chromatography coupled to a mass spectrometer were developed. The results of the experiments show that the resistance of the molecules to irradiation and to impact is a function of their chemical nature, and that transport in the space environment as well meteoritic impact could be used as molecular filters by favouring the survival of certain molecules rather than others.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.