Contribution à l’étude des réponses zootechniques, physiologiques et comportementales de la chèvre laitière à la monotraite

par Moussa Komara

Thèse de doctorat en Biologie et agronomie

Sous la direction de Sylvie Giger-Reverdin et de Christine Duvaux-Ponter .

Soutenue en 2009

à Rennes, ENSA .


  • Résumé

    L’objectif de ce travail de thèse était l’étude des impacts zootechniques, physiologiques et comportementaux lors de la rédution du nombre de traites journalières de deux (2T) à une (monotraite : 1T) chez la chèvre laitière. Pour cela, cinq expériences ont été réalisées : trois en cours de lactation (chapitre 3 : 48 animaux, du jour 25 au jour 151 de lactation et 8 animaux, j 25-165 ; chapitre 4 : 12 animaux, j 27-191), une en fin de lactation (chapitre 5 et 6 : 40 animaux, j 239-274) et une sur toute la lactation (chapitre 7 :72 animaux, j0-203). Ces cinq expériences montrent des pertes moyennes de production du lait de 16 à 25 % lorsque 1T est appliquée après une période de conduite à 2T ou mixte tétées/1T. La perte moyenne de production du lait peut même atteindre 33% lorsqu’1T est appliquée dès la parturition et jusqu’à la fin du lait peut même atteindre 33 % lorsqu’1T est appliquée dès la parturition et jusqu’à la fin de lactation (Chapitre 5), une forte variabilité de ces pertes individuelles existe (8 à 35 %), non expliquée par les caractéristiques mammaires de répartition du lait (chapitre 3). Les chèvres retrouvent toujours leur niveau de production laitière après retour à 2T que le rythme soit modifié une fois (96 % de récupération) à deux fois sur la même lactation (Chapitre 3).


  • Résumé

    The objective of this thesis was tostudy the impact of a reduction in milking frequency (twice-daily, 2T or once-daily, 1T) on animal husbandry, physiology and behaviour. Five experiments were conducted : three during lactation (chapter 3 : 48 animals, from 25d to 151d of lactation and 8 animals, from 25 d to 165d of lactation ; chapter 4 : 12 animals, fro 27d to 191d of lactation) one at the end of lactation (chapter 5 and 6 : 40 animals, from 239d to 274d of lactation) and one over the whole period of lactation (chapter 7 : 72 animals, from 0d to 203d). The five experiments showed that the average reduction in milk yield was between 16 to 25 % when 1T was applied after a period of 2t or after a period of mixed suckling/1T. The decrease in milk production even reached 33 % when 1T was started from parturition until the end of lactation without a period of pre-treatment with 2T or with suckling/1T (chapter 7). There was a high wariability of response (8 to 35 %) when oats were fed in groups during lactation (chapter 3) or individually at the end of lactation (chapter 5). This variability was milk) (chapter 3). The goats always returned to their previous level of production once they were milked again twice-daily whether the rhythm was modified once (96 % of original level) or twice during the same lactation (Chapter 3).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (120 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.106-120 p.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : AGROCAMPUS OUEST. Bibliothèque Générale de Rennes.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : B 199
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.