Étude de l'organisation du cytosquelette dans les cellules géantes induites par le nématode à galles Méloidogyne incognita chez la plante modèle Arabidopsis thaliana

par Marie-Cécile Caillaud

Thèse de doctorat en Biologie cellulaire et moléculaire

Sous la direction de Pierre Abad et de Bruno Favery.


  • Résumé

    Les nématodes à galle du genre Meloidogyne sont des parasites obligatoires de plantes qui pénètrent au niveau des racines et induisent la formation de cellules nourricières appelées « cellules géantes ». Afin d’identifier les gènes impliqués dans la formation des cellules géantes, une stratégie de piégeage de promoteurs a été développée chez Arabidopsi. L’analyse moléculaire d’une des lignées identifiées a montré qu’un ADN-T était inséré dans le gène MAP65-3, codant une « Microtubule Associated Protein ». Chez le mutant d’insertion map65-3 le nématode ne peut initier que les premières étapes de formation des cellules géantes et n’est pas capable d’effectuer son cycle de développement ? Les expériences de complémentation couplées à l’analyse d’u second allèle mutant ont apporté la preuve que l’inactivation de MAP65-3 conduit aux phénotypes mutants observés et qu’il est indispensables à l’ontogénèse des cellules géantes et au développement du nématode. L’analyse de la localisation subcellulaire de MAP65-3 a permis de montrer que MAP65-3 est associée à tous les réseaux de microtubules dans les cellules en division. Dans les cellules géantes, MAP65-3 est associée à des « mini » plaques cellulaires qui séparent les noyaux. Cette analyse fonctionnelle a été complétée par la caractérisation de protéines d’A. Thaliana interagissant avec MAP65-3 par une approche double hybride « split-ubiquitin » chez la levure. Cette étude a permis d’identifier un complexe protéique de surveillance de la mitose très bien caractérisé chez les métazoaires et la levure mais encore inconnu chez les plantes.

  • Titre traduit

    Cytoskeleton organisation in giant cell induced by Root-Knot nematode Meloidogyne incognita in Arabidopsis thaliana


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    The infection of plants by obligate parasitic nematodes constitutes an interesting model for investigating plant cytoskeleton functions. Root knot nematodes have evolved the ability to manipulate host functions to their own advantage by redifferentiating root cells into multinucleate and hypertrophied feeding cells. These giant cells result from repeated rounds of karyokinesis without cell division. Detailed functional analyses demonstrated that Arabidopsis thaliana Microtubule-Associated Protein65-3 (MAP65-3) was essential for giant cell ontogenesis and that cytokinesis was initiated but not completed in giant cells. In developing giant cells, MAP65-3 was associated with a novel kind of cell plate - the giant cell mini cell plate - that separates daughter nuclei. In the absence of functional MAP65-3, giant cells developed but failed to fully differentiate and were eventually destroyed? These defects in giant cells impaired the maturation of nematode larvae. Thus, MAP65-3 is essential for giant cell development during root knot nematode infection. Subcellular localization of MAP65-3 played a critical role in organizing the mitotic microtubule array during both early and late mitosis in all plant organs. Here, we propose a model for the role of MAP65-3 in giant cell ontogenesis.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (110 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 97-110. Résumé en français

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 09NICE4022
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.