Participation citoyenne et agir communicationnel dans le cadre d'une création scientifique : étude des techniques et des processus de communication d'une médiation publique : le cas du débat public ITER en Provence

par Sylvie Bresson Gillet

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Paul Rasse.

Soutenue en 2009

à Nice .


  • Résumé

    Dans le domaine des sciences et des techniques où se polarise les relations entre savoir et pouvoir, se joue aujourd’hui les conditions d’un agir communicationnel propre à notre contemporanéité. Cette étude s’intéresse aux relations entre savoir et pouvoir, issues de controverses sociotechniques et plus particulièrement à leurs traitements par le biais de procédures hybrides. Il s’agit ici de mettre en évidence la dimension dialogique de la procédure de débat public (ITER en Provence) comme lieu privilégié d’interactions, de représentations, de sens et de normes visant tant à l’adhésion à la décision sur le projet en débat qu’à l’appropriation d’un nouveau code communicationnel entre l’Etat et les citoyens. Dans le contexte de la problématique de l’information et du débat de la société de la connaissance, les SIC autorisent un éclairage multidimensionnel du discours et de l'agir communicationnel de la procédure française de débat public dont l'enjeu tient d’une capacité de pouvoir d’influence et de persuasion. De plus, cette approche permet une vision à plusieurs niveaux de l'État en action et en interaction, dans le cadre des multiples enjeux du dialogue : thèmes, scènes, acteurs et des nouvelles attentes des citoyens à l'égard de l'État. Ainsi, cette étude facilite le décryptage de ces formes d'expression et de modalités d'association des acteurs traditionnels et des citoyens à l'action publique en matière de choix sociotechniques et en repère leurs significations. Le choix de cet objet permet donc, de révéler la montée en puissance de dispositifs normatifs et pratiques ordonnant les relations entre les profanes et les experts et in fine, entre le citoyen et l’Etat.


  • Résumé

    In the realm of science and techniques, where relations between knowledge and power are polarized, what are being played out today are the conditions for a communicative action specific to our contemporary situation. This study looks into the relations between knowledge and power as they arise from socio-technical controversies and more specifically into how they are handled through hybrid procedures. The issue here is to highlight the dialogue-based dimension of the procedure of public consultation (International Thermonuclear Experimental Reactor in Provence) as the prime focus for interactions, representations, meanings and norms that are intended both to secure support for the decision reached on the project under discussion and to usher in a new code of communication between state and citizens. In the context of informational issues and of debate within the knowledge society, the Information and Communication Sciences shed light from many angles on the communicative action surrounding the French public consultation procedure where what is involved is the power to influence and the capacity to persuade. Moreover, this approach provides a split-level vision of the state in its actions and interactions in the context of the multiple factors at stake in dialogue: themes, stages, actors, and citizens’ new expectations of the state. This study makes it easier to decipher these forms of expression and the ways of associating traditional actors and citizens in public actions involving socio-technical choices and identifies their meanings. The choice of subject therefore reveals the surge in power of normative mechanisms and of practices ordering relations between laymen and experts and ultimately between citizen and state.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2010 par L'Harmattan à Paris

Communication et citoyenneté : l'équivoque du débat public, de la participation au consentement éclairé


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (494 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 342-353. Index. Résumés en français et en anglais

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque Lettres, Arts, Sciences humaines-Henri Bosco.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2009 NICE 2014
  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque Lettres, Arts, Sciences humaines-Henri Bosco.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2009 NICE 2014
  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque Lettres, Arts, Sciences humaines-Henri Bosco.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2009 NICE 2014 Bis
  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque Lettres, Arts, Sciences humaines-Henri Bosco.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2009 NICE 2014 Bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2010 par L'Harmattan à Paris

Informations

  • Sous le titre : Communication et citoyenneté : l'équivoque du débat public, de la participation au consentement éclairé
  • Dans la collection : Communication et civilisation
  • Détails : 1 vol. (299 p.)
  • Notes : En appendice, choix de documents.
  • ISBN : 978-2-296-13784-4
  • Annexes : Bibliogr. p. 269-281
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.