L'Union européenneet les Balkans occidentaux (1999-2009) : perspectives et limites d'un rattachement

par Ana Garcia

Thèse de doctorat en Droit

Sous la direction de Joël Rideau.

Soutenue en 2009

à Nice .


  • Résumé

    Afin de répondre aux nouveaux défis sécuritaires induits par le déplacement de ses frontières vers le Sud-Est, en s’appuyant sur une série de critères politiques et économiques, la Commission européenne a proposé en mai 1999 le lancement du Processus de Stabilisation et d’Association (PSA). Ce dernier constitue une initiative politique inédite qui a vocation à mener les pays des Balkans de l’Ouest vers l’adhésion à l’Union européenne. Après l’échec de ses méthodes antérieures de prévention de conflits dans la région, l’UE « européanise » les Balkans occidentaux dans le cadre de la PESD et de sa politique d��élargissement afin d’inciter les gouvernements nationaux des pays candidats à la mise en œuvre des réformes démocratiques, à la coopération régionale et au respect des droits de l’homme. Ce processus d’européanisation qui a pour principal objectif de prévenir la résurgence des conflits dans la région ouest-balkanique complète le processus de démocratisation en cours et constitue une source de changement qui touche à toutes les sphères sociétales de ces pays et contribuent à y renforcer la stabilité, la sécurité et la paix. Mais si l’UE peut se vanter aujourd’hui d’avoir mis une parenthèse à une tradition balkanique d’alternance politique par la guerre, il est moins certain qu’elle ait réussi à assurer la stabilisation définitive et la consolidation démocratique de la région. Car les défis de la délimitation territoriale, de la cohabitation interethnique, de la criminalité organisée et du sous-développement économique demeurent et démontrent que la force d’attraction associée à la promesse d’élargissement ne peut pas régler tous les problèmes régionaux, surtout dans les zones où le travail de consolidation démocratique et de construction étatique demeure inachevé.

  • Titre traduit

    ˜Theœeuropean Union and the western Balkans (199-2009): perspectives and limits of rapprochement


  • Résumé

    In order to tackle new security challenges induced by relocation of its borders towards South-Est and relying on a series of economic and political conditions, the European Commission proposed in May 1999 the launch of Stabilization and Association Process (SAP). The latter represents a completely innovative political initiative aiming at bringing the Western Balkans countries closer to EU accession. After the failure of its precedent attempts to put an end to the conflict in the region, the EU “europeanises” the Western Balkans through its CFSP and enlargement policies in order to incite the candidate countries governments to implement the democratic reforms, to tighten regional cooperation and to respect human rights. This process of europeanisation which operates principally as a conflict prevention mechanism in the Western Balkans region completes the ongoing process of democratization and constitutes a source of change which can be felt in all social spheres of these countries, contributing to reinforce stability, security and peace. However, if the EU can today rightfully claim that it has managed to alter the traditional pattern of political change through war in the Balkans region, it is less certain that it has succeeded in assuring long term stabilization and democratic consolidation of the region. Indeed, the challenges of territorial delimitation, of interethnic coexistence, of organized crime and of economic underdevelopment persist pointing at the fact that the force of attraction associated with the promise of enlargement cannot resolve all regional problems and particularly in the areas where the processes of democratic consolidation and state building remain incomplete.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (379 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 334-353

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Droit et Science politique.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 09NICE0036
  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Droit et Science politique.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 09NICE0036bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.