Analyse des effets de la libéralisation des échanges économiques internationaux sur l'environnement : le cas des relations entre les blocs régionaux de l'UE, des pays Mediterranées (sic) en développement et du golfe persique

par Maryam Asghari Poudeh

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Louis Job.

Soutenue en 2009

à Nice .


  • Résumé

    La relation entre le commerce international et l’environnement est devenu un sujet important en quelques dernières années. Le but de cette thèse est l’examen des effets libéralisation du commerce sur l’environnement, le test de l’hypothèse du Havre de Pollution, de l’hypothèse de Porter et de l’hypothèse des dotations de facteurs. Nos résultats montrent que: la libéralisation commerciale aboutit à la diminution de la pollution CO2 dans la région du Golfe Persique- l’UE, de Méditerranéenne et de l’UE, à la diminution de la pollution DBO dans la région du Golfe Persique, Méditerranéenne et de la Méditerranée - l’UE. Aussi, elle diminue la pollution FC de la région du Golfe Persique, du Golfe Persique-l’UE, Méditerranéenne, de la Méditerranée-l’UE. Aussi, la libéralisation commerciale aboutit à l’augmentation de la pollution CO2 de la région de la Méditerranée- l’UE et du Golfe persique, elle aboutit à l’augmentation de la pollution DBO de la région du Golfe Persique-l’UE, de l’UE, à l’augmentation de la pollution FC dans la région de l’EU. Nos résultats confirment « l’hypothèse du Havre de Pollution» pour la pollution CO2 dans les échanges de la région du Golfe Persique-l’UE, de la Méditerranée-l’UE, pour la pollution FC dans les échanges de la région du Golfe Persique-l’EU mais nos résultats refusent « l’hypothèse du havre de pollution » pour la pollution par DBO dans les échanges de la région du Golfe Persique-l’UE. On n’a pas des preuves empiriques fortes pour le refus ou la confirmation de l’hypothèse d’effet du Havre de pollution pour les pollutions DBO et FC dans les échanges de la région de la Méditerranée-l’UE. Nous refusons empiriquement « l’hypothèse de Porter » pour la pollution CO2 dans les changes de la région de la Golfe Persique-l’UE, de la Méditerranée-l’UE, Méditerranéenne, de l’UE, aussi la pollution DBO dans la région Golfe Persique. Cet étude confirme « l’hypothèse de Porter » pour la pollution FC dans les échanges commerciaux de la région du Golfe Persique-l’EU, de la Méditerranée-l’EU, Méditerranéenne et de l’EU. En plus, elle confirme cette hypothèse pour la pollution DBO dans les échanges de la région de la Méditerranée-l’UE, Méditerranéenne et de l’UE. On ne peut pas trouver les résultats significatifs pour la confirmation ou le refus de l’hypothèse de Porter pour la pollution DBO dans les échanges commerciaux de la région du Golfe Persique -l’UE et pour la pollution FC dans la région du Golfe Persique. Nos résultats confirment «l’hypothèse des dotations de facteurs » pour la pollution CO2 dans la région de l’UE et la confirmation de cette hypothèse de la pollution FC dans les régions Méditerranéenne. Aussi, elles confirment cette hypothèse pour la pollution DBO dans la région Méditerranéenne et du Golfe Persique. Les résultats empiriques refusent « l’hypothèse des dotations de facteurs » pour la pollution CO2 dans les régions Méditerranéenne et du Golfe persique, pour la pollution DBO dans la région de l’UE et pour la pollution FC dans la région du Golfe Persique et de l’UE.


  • Résumé

    The linkage between international trade and the environment has become an important policy issue in the last few years. The objective of this thesis is the examination of liberalization trade effect on the environment, pollution haven hypothesis, Porter hypothesis and the factor endowments hypothesis. Our results show that: The commercial liberalization leads to the decrease in CO2 pollution in Persian Golf-EU region, Mediterranean and EU regions, as well as BOD pollution in Persian golf, Mediterranean and Persian Golf-EU regions. Also it decreases FC pollution in Persian Golf region, Mediterranean, Persian Golf-EU and EU-Mediterranean regions. Commercial liberalization increase the CO2 pollution in Persian Golf region and EU-Mediterranean regions, it leads also the increase in BOD pollution in EU and Persian Golf-EU regions, and FC pollution in EU region. Our results confirm the “Haven pollution hypothesis” for the CO2 pollution in the foreign exchanges of Persian Golf-EU and EU-Mediterranean regions, and for FC pollution in in the foreign exchanges of Persian Golf-EU region but our results reject the “Haven pollution hypothesis” for BOD pollution in the foreign exchanges of Persian Golf-EU region. We have not any robust empirical evidences to refuse or confirm this hypothesis for BOD and FC pollution in the foreign exchanges of EU-Mediterranean region. We empirically reject the « Porter hypothesis » for CO2 pollution in the foreign exchanges of Mediterranean-EU, Persian Golf-EU, Mediterranean and EU regions, as well as BOD pollution in the foreign exchanges of Persian Golf region. This study confirms the « Porter hypothesis » for FC pollution in the foreign exchanges of Mediterranean-EU, Persian Golf-EU, EU and Mediterranean regions. In addition, it confirms this hypothesis for BOD pollution in the foreign exchanges of Mediterranean-EU, EU and Mediterranean regions. We couldn’t obtain significant results to confirm or reject Porter Hypothesis for BOD pollution in the foreign exchanges of Persian Golf-EU region and for FC pollution in the foreign exchanges of Persian Golf region. Our results show the confirmation of « factor endowments hypothesis» for CO2 pollution in EU region and for FC pollution in Mediterranean region. Moreover we confirm this hypothesis for BOD pollution in Mediterranean and Persian Golf regions. The empirical results refuse «factor endowments hypothesis» for CO2 pollution in Mediterranean and Persian Golf regions, for BOD pollution in EU region and for FC pollution in Persian Golf and EU regions.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (370 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 321-358

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section de Saint-Jean d'Angély.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 09NICE0008
  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section de Saint-Jean d'Angély.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 09NICE0008bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.