Les résistances carcérales

par Jean Louis Poulalion

Thèse de doctorat en Droit pénal et sciences criminelles

Sous la direction de Martine Herzog-Evans.

Soutenue en 2009

à Nantes , en partenariat avec Université de Nantes. Faculté de droit et des sciences politiques (autre partenaire) .


  • Résumé

    L'objet de cette recherche est de montrer comment et pourquoi la prison génère des résistances, et les cultive même du simple fait déjà des conditions déplorables de l'incarcération en France. Mais la description des modes de réaction (I) comme l'étiologie des résistances en prison (II) soulignent l'importance de l'antécarcéral - soit de l'expérience et des sous-cultures importées - pour expliquer les réactions des détenus aux contraintes et à la discipline. Le rôle de la famille et l'impact de milieux souvent fort défavorisés, l'histoire personnelle et les caractéristiques de la personnalité s'avèrent particulièrement décisifs à cet égard. De surcroît, les prescriptions et les pressions du milieu carcéral avec son code informel mais non moins prégnant, alimentent de fortes résistances carcérales. Or, s'il est possible pour l'institution pénitentiaire de réaliser les conditions d'un enfermement moins inhumain, s'agissant de l'antécarcéral, elle est bien évidemment désarmée.

  • Titre traduit

    Prisoner resistances


  • Résumé

    The purpose of this research is to show how and why the prison is the cause of prisoners resistances, which it entertains at first due to the very poor conditions of imprisonment in France. But the ways inmates react to incarceration (I) as well as the causes of resistances intend to emphasise the importance of the impact of experiences and values prior to their incarceration, i. E. Preconceived social sub-cultures and structures (II). The decisive role of the family and underclass background, the past history and personality characteristics would appear to explain their positive but more often negative responses to the disciplinary regime. Moreover, as well as the institutional pressures, the inbuilt culture, i. E. Informal normative prescriptions of prisoners' code, appears to be the source of convicts resistances. But of course, if it is possible to accomplish conditions of a less inhumane containment, this in order to reduce the option of violence, the outgoing efforts cannot affect the previous mentality of prisoners.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (564 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 529-544. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Droit et Sciences économiques.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.