La charge de cavalerie de Bayard à Seydlitz

par Frédéric Chauvire

Thèse de doctorat en Histoire moderne

Sous la direction de Jean-Pierre Bois.

Soutenue en 2009

à Nantes .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    The cavalry charge, from Bayard to Seydlitz


  • Résumé

    La cavalerie européenne de l’époque moderne est parfois présentée comme une arme archaïque, que l’évolution de l’art militaire aurait relégué dans une position secondaire. L’histoire de la charge représente un axe de recherche fondamental pour prendre la mesure réelle des transformations enregistrées par cette arme durant la période qui va de Bayard ( 1476 -1524 ) à Seydlitz ( 1721-1773 ). La charge est en effet le mode d’action privilégié de la cavalerie lourde. Etudier la morphologie de la charge et son évolution c’est s’introduire au cœur de la cavalerie et, au-delà, au cœur de l’art de la guerre, dont l’objet essentiel reste bien le combat. Cette histoire se doit d’appréhender toutes les dimensions mises en jeu par la charge. Elle invite à dépasser le simple aspect tactique, à se positionner au croisement de problématiques organiques, techniques, sociales et anthropologiques. Il importe en effet de s’interroger en premier lieu sur les caractéristiques propres aux cavaliers et à leurs chevaux, sur la manière dont ils sont organisés, armés et formés pour la charge. Il faut ensuite envisager précisément les principes qui déterminent la forme et le déroulement d’une charge : le choix des armes, l’allure, le choc. Il est nécessaire de saisir les mécanismes propres à chacun d’eux, de comprendre aussi la façon dont ils interagissent. Un élargissement des perspectives s’avère enfin indispensable. Passer de l’échelle de l’escadron à celle, plus globale, du champ de bataille permet de poser la question de la doctrine d’emploi de la cavalerie et de son rôle dans la bataille.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (599 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 841-861

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.