Construction du sens dans les interactions verbales en classe de FLE : le cas de l'excuse en contexte marocain

par Abdelhadi Bellachhab

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Olga Galatanu.

Soutenue en 2009

à Nantes .


  • Résumé

    Cette recherche porte sur la construction du sens dans les interactions verbales en classe de FLE par des apprenants marocains de niveaux avancés. En s’inscrivant dans une démarche expérientialiste, cette étude examine, d’une part, la représentation sémantique et conceptuelle de l’acte s’excuser dans une perspective comparative entre le français et l’arabe marocain, et d’autre part, la réalisation linguistique de celle-ci d’un point de vue développemental. Elle retrace les structures représentationnelles et les mécanismes cognitifs susceptibles de mobiliser les formes linguistiques réalisées lors de l’interaction verbale. Pour ce faire, deux modèles théoriques se sont imposés de par leur pertinence à notre analyse et leur rapprochement théorique et méthodologique, à savoir la Grammaire Cognitive et la Sémantique des Possibles Argumentatifs. L’analyse menée dans cette étude sur la construction et la réalisation de l’acte s’excuser, à la fois d’un point de vue sémantico-cognitif et d’un point de vue linguistique, a fait apparaître que la construction du sens, déterminée par nos expériences dans et avec le monde, se fait préalablement au niveau cognitif. Ensuite, ce sens se négocie, s’actualise, se modifie et se réalise au cours de l’interaction verbale. Cette analyse a également montré que l’apprentissage ne se réduit pas au fait de s’approprier des formes linguistiques ou de développer des rapports biunivoques entre les sens et les formes qui les expriment. Il s’agit plutôt de repérer, comprendre et apprendre les représentations conceptuelle et sémantique sous-jacentes à l’expression de ces formes.

  • Titre traduit

    Meaning construction in verbal interacations in FFL classes, apology in Moroccan context


  • Résumé

    This research studies meaning construction in verbal interactions of Moroccan advanced learners of French as a Foreign Language (FFL). In line with the experiential approach, this study investigates semantic and conceptual representations underlying apologies both in French and in Moroccan Arabic, and their linguistic realizations from a developmental point of view. It examines representational structures and cognitive mechanisms likely to mobilize linguistic forms realized during verbal interaction. In order to do this, two theoretical models are considered by virtue of their relevance to our analysis and of their theoretical and methodological connection, namely Cognitive Grammar and Semantics of Argumentative Probabilities. The analysis undertaken within the scope of this study on apology speech act construction and realization, whether it is semantic, cognitive or linguistic, reveals that meaning construction, determined by our experiences in and with the world, takes place beforehand at the cognitive level. Then meaning is negotiated, actualized, modified, and realized during verbal interaction. Likewise, this analysis shows that learning is not limited to internalizing linguistic forms or developing a one-to-one connection between forms and the meanings they are expressing. Rather, learning is about marking, understanding, and internalizing semantic and conceptual representations underlying those forms.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (292 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 262-286

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.