Pour une approche interculturelle des transferts méthodologiques en didactique des langues, application à l'enseignement du FLE en contexte taïwanais

par Hsiang-Yu Yang

Thèse de doctorat en Didactique des langues étrangères

Sous la direction de Hervé Quintin.

Soutenue en 2009

à Nantes .


  • Résumé

    Dans les classes de français à Taïwan, une contradiction entre le désir de communiquer et l’attitude réservée des apprenants est souvent constatée. D’une part, les apprenants de français considèrent l’oral comme la compétence la plus importante à acquérir et ils souhaitent pouvoir utiliser cette compétence dans des situations concrètes ; d’autre part, les habitudes culturelles d’apprentissage, forgées par des faits socioculturel, linguistique et politique, freinent la participation spontanée des élèves sinophones. Existerait-il une méthode nouvelle pour réconcilier ces deux réalités ? Dans le cadre de cette étude, des entretiens ont été effectués auprès d’étudiants taïwanais, qui apprennent le français en milieux hétéroglotte et homoglotte. Les résultats montrent que les représentations de l’apprentissage chez ces étudiants, ainsi que leurs relations avec l’apprentissage du français, évoluent selon les différents contextes d’apprentissage. Les étudiants ont exprimé également que le fait de pouvoir utiliser la langue cible, pour la compréhension aussi bien que pour la production, crée un sentiment de réussite encourageant. Parallèlement, les deux groupes d’étudiants revendiquent un même besoin : un sentiment de sécurité à travers un apprentissage solide des contenus linguistiques et une meilleure connaissance d’autrui. A partir de ces résultats, une approche sécurisante, interculturelle et actionnelle peut être envisagée dans la didactique du français pour les étudiants sinophones.

  • Titre traduit

    For an intercultural approach of the methodological transfers for languages teaching, application to teaching french as foreign language in Taiwanese context


  • Résumé

    In Taiwan, students in French classes often feel a contradiction between the desire to communicate and the learners’ reserved attitude. On the one hand, orals are considered as a most important skill to be acquired, and students wish to use this skill in concrete situations. On the other hand, the cultural of learning, forged by social, linguistic and political facts, restrains the Chinese speaking students from spontaneous participation in the class. Is there a new method to reconcile these two realities? In this study, two groups of Taiwanese students were interviewed, those who learned French in Taiwan and those who learned in France. The results show that for these students, the representations of learning, as well as their relationships with the French learning, evolve according to different learning contexts. The students expressed that being able to use the target language for comprehensions as well as for expression, create an encouraging feeling of success. At the same time, both groups of students claimed the same need: a sense of security through a robust learning of linguistic subjects and a better understanding of the other. From these results, making a safe, intercultural and action-oriented approach can be considered in the teaching of French to Chinese speaking students.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (472, 169 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 433-464. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.