Des recherches sur les constitutions des peuples libres de Simonde de Sismondi aux principes de politique de Benjamin Constant : libéralisme et démocratie

par Emmanuelle Paulet-Grandguillot

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Michel Malherbe.

Soutenue en 2009

à Nantes .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    From the recherches sur les constitutions des peuples libres by Simonde de Sismondi to the principes de politique by Benjamin Constant : liberalism et democraty


  • Résumé

    En 1801, Sismondi confie son manuscrit des Recherches sur les constitutions des peuples libres à Constant, qui travaille alors à un traité politique dont une des formes définitives est le manuscrit des Principes de politique (1806). La comparaison des deux textes révèle que leurs auteurs apportent des réponses différentes au problème posé pendant la Révolution par la rencontre de la souveraineté populaire et du gouvernement représentatif. Leur libéralisme se construit à partir d'une réfutation du Contrat social. Il interroge les effets pratiques de la conception de la volonté générale comme règle de justice, et en propose une nouvelle définition, comme conciliation ou transaction des volontés particulières, sur laquelle s'appuie une théorie de la limitation du pouvoir politique, dans son principe par les droits individuels et dans sa forme par la balance des pouvoirs. Cette critique de la souveraineté populaire absolue permet d'explorer la complexité des rapports du libéralisme et de la démocratie. Sismondi et Constant démontrent que le principe démocratique ne suffit pas à fonder la légitimité du gouvernement, mais ils n'y renoncent pas pour autant. Le premier conçoit la volonté générale comme une volonté nationale, il inscrit le pluralisme social au sein de l'exercice de la souveraineté, la décision politique devant résulter d'une délibération qui vise à empêcher l'oppression mutuelle de la minorité et de la majorité. Le second dissocie le fondement de l'autorité sociale de sa limitation, le peuple des droits individuels, et il détermine un critère permettant de mesurer la légitimité du gouvernement de la majorité.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2010 par Slatkine à Genève

Libéralisme et démocratie : de Sismondi à Constant, à partir du "Contrat social" 1801-1806


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (377 p.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 359-374

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2010 par Slatkine à Genève

Informations

  • Sous le titre : Libéralisme et démocratie : de Sismondi à Constant, à partir du "Contrat social" 1801-1806
  • Dans la collection : Travaux et recherches de l'Institut Benjamin Constant , 12 , 1021-982X
  • Détails : 1 vol. (504 p.)
  • ISBN : 978-2-05-102167-8
  • Annexes : Bibliogr. p. [451]-473. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.