Utilisation de rats transgéniques pour l'étude des pathologies neurodégénératives : maladies de Parkinson et de Huntington

par Cécile Boyer

Thèse de doctorat en Physiologie. Neurosciences

Sous la direction de Laurent Lescaudron et de Philippe Naveilhan.

Soutenue en 2009

à Nantes .

  • Titre traduit

    Use of transgenic rats for the study of neurodegenerative diseases : Parkinson's disease and Huntington


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les maladies neurodégénératives telles que les maladies de Parkinson (MP) et de Huntington (MH) n'ont aucun traitement curatif. La recherche sur les modèles animaux est indispensable afin de développer de nouvelles stratégies thérapeutiques et de mieux comprendre les mécanismes physiopathologiques de ces maladies. Les modèles transgéniques sont plus progressifs et donc plus proches des pathologies humaines que les modèles toxiques. Nous avons développé un nouveau modèle de la MP. Il s'agit d'un rat transgénique exprimant l' α-synucléine humaine doublement muté (A30P et A53T) sous le contrôle du promoteur de la tyrosine hydroxylase de rat. La caractérisation de ce modèle a montré une forte expression de transgène dans les bulbes olfactifs corrélée avec des troubles de l'olfaction apparaissant à 6 mois. Nous observons une expression de l' α-syn dans la substance noire ainsi que des troubles neurologiques et moteurs à 16 mois. Dans une seconde étude, nous avons comparé les effets de la greffe de cellules souches mésenchymateuses (MSC) avec ceux de la greffe de neuroblastes foetaux de l'éminence ganglionnaire dans un modèle transgénique de la MH, le rat HD 51-CAG. Nous avons montré que seuls les rats homozygotes présentent des troubles dans des tests neurologiques et moteurs. Quand des symptômes sont observés, seule la transplantation de MSC permet de restaurer les fonctions altérées des rats homozygotes. En conclusion, les rats transgéniques permettent d'étudier le caractère progressif des maladies neurodégénératives ce qui peut permettre le développement de thérapies efficaces. Les MSC semblent être une thérapie restauratrice prometteuse pour les maladies neurodégénératives.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (188 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 150-187

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2009 NANT 2097
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.