Options analytiques basées sur la spectrométrie de masse pour la mise en évidence de l'administration d'hormone de croissance en production animale

par Marie-Hélène Le Breton

Thèse de doctorat en Chimie analytique

Sous la direction de Bruno Le Bizec.

Soutenue en 2009

à Nantes .


  • Résumé

    L’hormone de croissance bovine recombinante, aussi appelée somatotropine bovine recombinante (rbST) est utilisée pour traiter les vaches laitières afin d’augmenter la production de lait. Cette utilisation est strictement réglementée avec en particulier une interdiction au niveau de l’Union Européenne. Cependant, le contrôle de son utilisation était jusqu’à maintenant impossible à cause d’un manque de méthodes analytiques capables de détecter la rbST et surtout capables de différencier la forme endogène de la forme recombinante. Ce travail a permis de développer une méthode basée sur la spectrométrie de masse pour à la fois détecter spécifiquement la forme bovine recombinante, mais aussi la quantifier. L’analyse d’échantillons de sang provenant d’animaux traités ont démontré la possibilité d’un contrôle jusqu’à deux semaines après injection. Le développement d’une méthode de purification à partir du lait a permis d’étudier l’impact des procédés industriels sur la stabilité de l’hormone. Il a été montré que dans des traitements tels que la pasteurisation ou le séchage par atomisation, on perd jusqu’à 98% de l’hormone

  • Titre traduit

    MS based strategies for monitoring recombinant bovine growth hormone residues in food producing animals


  • Résumé

    Recombinant bovine growth hormone, also called recombinant bovine somatotropin (rbST) is used to treat dairy cows in order to increase milk production. This practice is strictly regulated, especially with a complete ban of this substance in the European Union. However, the control of its use was until now impossible due to a lack of analytical method able to detect rbST and to differentiate the endogenous from the recombinant form. This study allowed the development of a mass spectrometry based method to detect specifically the hormone and also quantify it. The analysis of blood samples collected from treated animals showed the possibility of a control up to two weeks after injection. The development of a purification method in milk allowed to study the consequences of industrial processes on the stability of the hormone. It showed that during treatment such as pasteurization and spray-drying, up to 98% of the hormone was lost

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (174 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.p.160-167

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2009 NANT 2084
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.