Identification et étude de nouveaux médiateurs de la tolérance à l'allogreffe

par Paméla Thebault

Thèse de doctorat en Médecine. Immunologie

Sous la direction de Maria Cristina Cuturi et de Elise Chiffoleau.


  • Résumé

    La connaissance approfondie des mécanismes immunologiques impliqués dans la tolérance représente un enjeu capital pour améliorer le succès de la transplantation d'organes. L'objet de cette thèse a consisté en l'identification et l'étude de nouveaux médiateurs de la tolérance à l'allogreffe chez le rat. Dans un modèle de tolérance induite par un traitement avec le LF15-0195, un analogue de la déoxyspergualine, l'équipe a appliqué la technique de puces à ADN pour identifier les mécanismes associés à la tolérance et a mis en évidence l'expression d'IDO et d'IFNγ. Nous avons montré que les cellules T re��gulatrices CD4+CD25+ accumulées dans le greffon expriment l'IFNγ induisent l'expression d'IDO, une molécule tolérogène, dans les cellules endothéliales de la greffe et que ces deux molécules sont nécessaires à la tolérance. De plus, nous avons identifié CLEC-1, un récepteur lectine de type-C, surexprimé dans les cellules endothéliales et myéloïdes des greffons tolérés. D'autre part, nous avons montré que l'expression de CLEC-1 est diminuée par des stimuli inflammatoires et augmentée par des molécules tolérogènes. En outre, nous avons montré que CLEC-1 diminue la différenciation Th17 en modulant la suppression médiée par les cellules T régulatrices. Le rôle de lIFNγ a aussi été démontré dans un autre modèle de tolérance induite par l'administration de cellules dendritiques syngéniques immatures en combinaison avec une dose sous-optimale de LF15-0195. Nous avons montré que l'inhibition de l'IFNγ abroge l'induction de tolérance et que les cellules T double négatives étaient responsables de la production d'IFNγ dans la rate des animaux tolérants. D'une façon intéressante, cette production est dépendante de la molécule EBI3 produite par les cellules dendritiques immatures. L'ensemble de ces résultats ont contribué à l'identification de nouveaux médiateurs de la tolérance qui pourront être utilisés comme outils thérapeutiques pour permettre une tolérance à l'allogreffe.

  • Titre traduit

    Identification and study of news mediators of allograft tolerance


  • Résumé

    The understanding of immunological mechanisms leading to allograft tolerance represents a major issue to improve the success of organ transplantation. During my Ph. D, we have investigated news mediators of allograft tolerance in rat. In a model of tolerance induced by treatment with an analog of deoxyspergualin (LF15-0195), the team used DNA microarrays to identify mechanisms linked to tolerance and has observed a high expression of IDO and IFNγ. We have shown that CD4+CD25+ regulatory T cells accumulated in allograft expressed IFNγ and induced the expression of IDO in graft endothelial cells. So, these two molecules are necessary to tolerance. Moreover, we have identified CLEC-1, a C-type lectin receptor, as overexpressed in graft endothelial and myeloid cells of tolerated allograft. Then, we have shown that CLEC-1 expression is decreased by inflammatory stimuli and increased by tolerogenic molecules. At last, we have shown that CLEC-1 decreases Th17 differentiation, modulating suppression mediated by regulatory T cells. The role of IFNγ has also been demonstrated in another model of tolerance induced by the injection of autologous immature dendritic cells in combination with a suboptimal treatment with LF15-0195. We have demonstrated that inhibition of IFNγ abrogates induction of tolerance. Moreover, we have shown that double negative T cells are responsible of IFNγ production in the spleen of tolerant recipients. Interestingly, this production is dependent of EBI3 secreting by immature dendritic cells. All of these results contributed to identify new mediators of tolerance which will be able to be used as therapeutic tools to induce allograft tolerance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (175 f.)
  • Annexes : Bibliogr. 145-175 f. [224 réf.]

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. BU Santé.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 10 NANT 11-VS
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.