Caractérisation de nouvelles molécules impliquées dans la tolérance immune

par Thomas Condamine

Thèse de doctorat en Médecine. Immunologie

Sous la direction de Maria Cristina Cuturi et de Elise Chiffoleau.


  • Résumé

    La connaissance approfondie des mécanismes immunologiques menant au rejet ou à la tolérance d’une allogreffe représente un enjeu capital pour améliorer le succès de la transplantation d'organes chez l'homme, avec pour objectif de pouvoir mettre en place de nouveaux traitements permettant de remplacer les traitements immunosuppresseurs. La première partie de cette thèse a été consacrée à l’étude de deux molécules identifiées comme surexprimée dans un modèle de tolérance à une allogreffe cardiaque chez le rat : la Follistatin-Like 1 (FSTL1) et TORID. Nous avons pu montrer que FSTL1 est produit par les lymphocytes T CD8+ infiltrant le greffon et a la capacité d’induire une prolongation de la survie de la greffe associé à une diminution de la production de cytokines proinflammatoires tel que l’IL6, l’IFNγ et l’IL17. Dans l’étude du rôle de la molécule TORID (TOlerance Related and InduceD transcript), nous avons pu montrer qu’elle joue un rôle dans le processus de maturation des cellules dendritiques (DC) et qu’elle a la capacité de réguler l’expression d’enzymes décrites comme ayant un rôle immunomodulateur dans les cellules myéloïdes suppressives (MDSC). De plus, dans un modèle d’induction de tolérance à une greffe de peaux où un rôle des MDSC a été décrit, nous avons montré qu’il n’est pas possible d’induire une tolérance dans les souris déficientes pour TORID. La deuxième partie de cette thèse a été consacrée à l’étude de l’expression et de la régulation de la molécule schlafen-3 (SLFN3) dans le système immunitaire et plus particulièrement dans les cellules T régulatrices (Treg). Nous avons montré que cette molécule été plus fortement exprimée dans les Tregs que dans les cellules T effectrices et que, suite à l'activation des cellules, SLFN3 été diminué dans les Tregs mais augmenté dans les cellules effectrices.

  • Titre traduit

    Characterization of new molecules involved in immune tolerance


  • Résumé

    A better understanding of immune mechanisms involved in allograft rejection or tolerance has to be considered as a major research goal. This knowledge could lead to the design of new therapeutical approach that could be used in the future to replace immunosuppressive treatment. In the first part of this thesis, we have study the potential role of two molecules upregulated in a model of cardiac allograft tolerance in the rat: The Follistatin-Like 1 (FSTL1) and TORID. We have shown that FSTL1 is produced by graft infiltrating CD8+ T cells in this model and that FSTL1 could induce a prolonged allograft survival in association with inhibition of the proinflammatory cytokines, IL6, IL17 and IFNγ. In the study of the molecule TORID, we have been able to show a role of this molecule in the maturation of dendritic cells (DC) and a role on the regulation, of previously described, immunomodulatory enzymes in myeloid derived suppressor cells (MDSC). In addition, in a model of skin graft tolerance induction involving MDSC, we have shown that we can not induce a tolerance in TORID deficient mice. In the second part of this thesis, we have study the expression and regulation of the molecule Schlafen-3 (SLFN3) in the immune system and in particular in regulatory T cells (Tregs). We have been able to show that this molecules was strongly expressed in Tregs in comparison to effectors T cells and that, following stimulation, the expression of SLFN3 is downregulated in Tregs but increased in effectors T cells.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (173 p.)
  • Annexes : Bibliogr. 151-172 f. [352 réf.]

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. BU Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 09 NANT 03-VS
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 8691
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.