L'inter-médiation artefactuelle au coeur du processus cognitif collaboratif

par Pierre Fixmer

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Christian Brassac.

Soutenue le 26-02-2009

à Nancy 2 , dans le cadre de Ecole doctorale Langages, Temps, Sociétés (LTS) (Nancy-Metz) , en partenariat avec Laboratoire de Psychologie - EA 3947 (laboratoire) .

Le président du jury était Pascal Salembier.

Le jury était composé de Lorenza Mondada, Dominique Portante, Dominique Vinck.


  • Résumé

    Ce travail de thèse s'intéresse aux phénomènes d'intercompréhension en psychologie sociale. Nous essayons de mettre en lumière la dimension processuelle de la co-construction de sens et de significations lors d'une réunion de travail de cadres de haut niveau. À cet effet, nous étudions la fonction d'inter-médiation des artefacts dans l'activité collaborative, plus précisément dans l'élaboration de décisions conjointes. En interrogeant le statut de la notion d'objet intermédiaire, nous essayons de rendre cette notion plus opérationnelle en l'analysant à différents niveaux conceptuels afin d'élaborer une théorisation proprement psychologique. D'un côté, nous nous fondons sur la thèse selon laquelle les cognitions émergent dans et par l'interaction sociale et qui prend ses racines dans les travaux de Vygotski et de Leontiev. D'un autre côté, nous nous référons aux concepts de la cognition située et distribuée et plus précisément dans l'approche constructiviste de la psychologie interactionniste proposée par Brassac. Le travail de thèse s'insère dans le projet interdisciplinaire n° ACT 23b du programme Cognitique, s'intitulant : « Le co-traçage et la pérennisation des microdécisions collectives liées à l?action dans l'organisation ». L'étude de terrain est un projet comprenant une situation d'action collective transversale à l'hôpital : la mise en place d'un dossier transfusionnel. Pour aborder cette complexité, nous mettons en oeuvre une méthodologie qui relève d'une clinique de l'activité cognitive, voire d'une ethnographie de la communication où l'unité d'analyse est constituée de l'activité des individus en situation. Les résultats montrent que l'objet intermédiaire représente la matière sémiotique de l'intrication des dires et des faires des acteurs, et que ce type d'objet favorise l'inter-médiation dans l'arène d'intercompréhension.

  • Titre traduit

    Artefactual inter-mediation at the core of the collaborative cognitive process


  • Résumé

    This thesis is interested in the dynamics of the processes of mutual comprehension in social psychology. We attempt to clarify the processual dimension of the co-construction of meanings at a high-level executive work session. For this purpose, we study the function of intermediation of the artifacts in the collaborative activity, more precisely, in the joint decision-making. By questioning the status of the concept of intermediary object, we try to make this concept more operational by analyzing it at various conceptual levels in order to build a properly psychological conceptualization. On the one hand, we rely on the thesis according to which cognitions emerge in and by social interaction and which goes back to the work of both Vygotski and Leontiev. On the other hand, we refer to the concepts of situated and distributed cognition and, more precisely to the constructivist approach of the interactionist psychology proposed by Brassac. The thesis is a part of the interdisciplinary project n° ACT 23b of the Cognitique program, being entitled: " Le co-traçage et la pérennisation des microdécisions collectives liées à l"action dans l'organisation ". The field study is a project with a situation of transverse collective action at a hospital: the implementation of a bloodtransfusion-traceability device. In order to face this complexity, we implement a methodology, which relies on a clinical approach to cognitive activity, even to ethnography of communication. The unit of analysis is the activity of the individuals in the situation. The results show that the intermediary object represents the semiotic material of the intrication of the speaking and acting of the agents, and that this object supports the intermediation in the arena of mutual comprehension.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.