Valorisation du "Prosopis juliflora" comme alternative à la diminution des ressources forestières au Kenya

par Peter Kipkosgei Sirmah

Thèse de doctorat en Sciences du Bois

Sous la direction de Philippe Gérardin.

Soutenue le 17-06-2009

à Nancy 1 , dans le cadre de RP2E , en partenariat avec LERMAB (laboratoire) et de ENSTIB (Ecole) .

Le jury était composé de Philippe Gérardin, Marko Petric, Alain Castellan, André Merlin, Jean Gérard, Stéphane Dumarçay.

Les rapporteurs étaient Marko Petric, Alain Castellan.


  • Résumé

    La première partie de l’étude concerne l’évaluation des propriétés technologiques du bois de Prosopis juliflora poussant dans les régions semi-arides et arides du Kenya. Le duramen est durable vis à vis des champignons et relativement résistant vis à vis des termites. Les extractibles du duramen possèdent des propriétés fongistatiques et antitermites. Le bois de P. Juliflora est dimensionnellement stable et présente des caractéristiques calorifiques, anatomiques et mécaniques normales , mais un taux de cendre élevé. L’imprégnabilité de l'aubier est bonne. La deuxième partie de l'étude concerne la caractérisation chimique des extractibles et l’étude de leurs propriétés antioxydantes et antibactériennes. Le duramen contient une quantité importante (? 8 %) d’un flavonoïde rare, le (-)- mesquitol, alors que l’écorce renferme différents produits tels que de la (+)- épicatéchine, de la (+)-catéchine, de la 4-O-methylgallocatechine, des acides gras et des sucres. Le (-)-mesquitol comme la (+)-catéchine sont capables d’inhiber l'oxydation du linoléate de méthyle induite par l’AIBN ainsi que d’inhiber le radical du DPPH. Les extractibles du duramen obtenus avec différents solvants présentent des propriétés antioxydantes plus élevées comparativement à celles des extractibles contenus dans l'écorce ou l'aubier suggérant que les propriétés antioxydantes de ces derniers soient à l’origine des propriétés fongistatiques. Les extraits brutes acétoniques du duramen sont capables d’inhiber l’activité de E. faecalis (MIC? 2.5mg/ml). Les extractibles du P. juliflora peuvent donc être une source importante de flavanols connus pour leurs propriétés antioxidantes. L’utilisation des extractibles de P. juliflora comme additifs dans les produits où des propriétés antioxydantes et des propriétés antifongiques et antibactériennes douces sont requises telles que des produits de beauté, des savons et des shampoings peut constituer une voie de valorisation supplémentaire en plus de la valorisation du bois de cette essence pouvant limiter la pénurie de bois au Kenya et aux effets négatifs associés à cette essence.

  • Titre traduit

    Towards valorisation of "Prosopis juliflora" as an alternative to the declining wook resource in Kenya


  • Résumé

    The first part of the study was to evaluate technological wood properties of Prosopis juliflora growing in the semi-arid and arid land of Kenya. Heartwood is durable against all tested fungi and relatively resistant to termites. Heartwood extractives possess fungistatic and antitermitic properties. The wood of P. Juliflora is dimensionally stable with normal calorific, anatomical and mechanical characteristics but relatively high ash content and sapwood treatability. The second part of the study was to identify and characterise the chemical nature, antioxidant and antibacterial properties of extractives. Important amount (? 8 %) and high purity of the rare flavonoid (-)-mesquitol was identified in heartwood extractives, while (+)-epicatechin, (+)-catechin, 4’-O-methylgallocatechins, fatty acids and free sugar are present in the bark. (-)-mesquitol like (+)-catechin is able to slow down oxidation of methyl linoleate induced by AIBN as well as inhibit the activities of DPPH radical. Heartwood extractives by different solvents presented higher antioxidant properties compared to bark and sapwood extractives suggesting that antioxidant properties could be at the origin of fungistatic properties. The crude acetonic heartwood extractives were able to inhibit the activities of E. faecalis (MIC ? 2.5mg/ml). Extractives of P. juliflora could therefore be of valuable interest as potential source of flavanols, which have been described as powerful antioxidants. Utilisation of P. juliflora extractives as additives in products where antioxidant, mild fungicidal and antibacterial properties are required such as cosmetics, soaps and shampoo could offer another way of valorization in addition to the use of wood which can remedy to the shortage of wood resources in Kenya and the negative effects associated with this species.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.