La Shoah et l'Alyah de France en Palestine et en Israël (1936-1950)

par Brice Vincent

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Carol Iancu.

Soutenue en 2009

à Montpellier 3 .


  • Résumé

    A partir de 1933, la France participe à la réémigration vers la Palestine des réfugiés juifs qui fuient l’antisémitisme. Toutefois, elle reste une zone secondaire. Durant la Seconde Guerre mondiale, l’alyah depuis la France reste possible jusqu’en 1942. Elle est organisée par l’Agence juive et la HICEM. Dès 1942, alors que le régime de Vichy doit fournir son contingent de déportables, tout espoir de quitter légalement la France s’arrête. A partir de là, l’Armée juive développent des filières de passages illégales vers l’Espagne. Entre 1942 et 1944, elles permettent à plusieurs centaines de juifs de rejoindre la Palestine. En réalité ce n’est qu’à partir de l��après-guerre que la France devient l’une des principales « plaques tournantes » de l’alyah. Entre 1946 et 1948, les plus importants départs d’immigrants illégaux sont organisés depuis la France par le Mossad avec la coopération de membres du gouvernement français. De son côté, le judaïsme français reste étranger à l’alyah malgré les progrès du sionisme.

  • Titre traduit

    ˜The œShoah and the Alyah from France to Palestine and Israël, 1936-1950


  • Résumé

    From 1933, France participated in the re-emigration to Palestine of Jewish refugees fleeing anti-Semitism. However, it remains a secondary zone. During the Second World War, Aliyah from France is still possible until 1942. It is organized by the Jewish Agency and HICEM. Since 1942, when the Vichy regime must provide its contingent of deportees all hope to leave legally France stops. From there, the Jewish Army organizes channels of illegal crossings to Spain. Between 1942 and 1944, they allow hundreds of Jews to reach Palestine. In reality it was not until the post-war France that became a major "hub" of Aliyah. Between 1946 and 1948, the most significant departures of illegal immigrants are organized from France by the Mossad with the cooperation of members of government. For its part, the French Judaism is foreign to the Aliyah despite the progress of Zionism.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (645 f.)
  • Annexes : Bibliographie f. 340-351. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2009.MON-84
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.