L' occitan et l'école en Aveyron : 1920-1970 : entre hostilité et tolérance

par Michel Lafon

Thèse de doctorat en Occitan

Sous la direction de Philippe Martel.

Soutenue en 2009

à Montpellier 3 .


  • Résumé

    Dans un département où la langue usuelle est l’occitan, comment a été imposé le français dans les écoles : méthodes douces, insidieuses ou violentes. Le rôle des autorités administratives académiques et épiscopales et des enseignants dans leurs classes. Les différentes formes d’opposition à l’utilisation de la langue d’oc qualifiée de « Patois » dans les écoles et au catéchisme. Les pionniers de l’enseignement de l’occitan à l’école primaire, au collège et au lycée : initiatives, arguments développés, débats actions menées et presse. Prises de position des acteurs sociaux, syndicats, associations, des responsables politiques et religieux quant à la proposition d’enseigner l’occitan dans les écoles, documents pédagogiques. Les différentes étapes et avancées chaotiques de l’enseignement de l’occitan de l’école primaire au secondaire ; le long cheminement ayant permis de passer de l’hostilité officielle clairement affirmée, de l’interdit du « patois », à la tolérance pour en arriver aux classes bilingues qui voit l’occitan passer de langue enseignée à langue d’enseignement à la fin du XXe siècle. Le document écrit est accompagné d’un film « Quel est ce charabia ? » contenant une quarantaine de témoignages sur le vécu d’acteurs de cette évolution.

  • Titre traduit

    Occitan and school in Aveyron, 1920-1970 : from hostility to tolerance


  • Résumé

    In a department whose usual language is occitan, by what means was imposed french at school? Soft, or insidious, or violent methods? The part played by academic administrative authorities as well as by diocesan authorities and by teachers in their classes. The various forms of opposition to the use of “langue d’oc”, termed “patois” in schools and Sunday schools. The first ones to teach occitan at primary school, in colleges and lycees: initiatives, justifications proposed, debates, actions led and press. The propositions of social actors, syndicates, associations, political and religious executives with regard to the proposition of teaching occitan at school, pedagogical documentation. The successive steps and chaotical progresses of occitan teaching, from primary up to second level schools; the long walk that allowed to get over clearly stated official hostility and from the interdiction of “patois” to tolerance, towards endly those bilingual classes that by the end of XXth lead occitan to be not only a taught language but a teaching language as well. Along with this thesis comes a picture “What for a lingo is that?” including some 40 accounts about how actors of this evolution did live it.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (647 p.)
  • Annexes : Bibliographie p. 634-646.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2009.MON-83
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.