Contribution des phénomènes furtifs à l'activité managériale : importation d'un concept polysémique en sciences de gestion

par Jean-Pierre Dumazert

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Jean-Michel Plane.

Soutenue en 2009

à Montpellier 3 .


  • Résumé

    Le concept de furtivité est présent dans d’autres sciences ou disciplines, souvent de façon explicite, ou parfois de façon moins étudiée par la recherche scientifique. Les situations observées montrent le côté négatif ou coercitif de la furtivité : observer sans être vu, prendre le contrôle de ressources disponibles, agir le plus tôt possible, se propager ou contaminer. Mais elles montrent aussi le côté positif et opportun de ce concept : échapper à une menace, limiter l’impact de situations complexes et limiter l’incertitude liée aux acteurs dans l’entreprise. Cette étude a permis de rapprocher ce concept du champ de la gestion pour lui donner le statut de concept opératoire. En l’amenant en proximité de certaines variables issues de l’organisation, le concept de furtivité a été confronté à la prise de décision et à l’application de la décision. Ce travail permet ainsi de regrouper sous un concept polysémique (caché, secret et rapide), des pratiques visant à s’infiltrer sous ces mêmes qualificatifs dans le jeu relationnel et organisationnel de l’entreprise. Afin de développer et de tester les propositions de recherche relatives à ces deux axes de la recherche, une double approche méthodologique fut mise en œuvre. Tout d’abord, une enquête exploratoire, composée de quarante-cinq entretiens semi-directifs auprès de professionnels du management, a permis d’explorer la présence des phénomènes furtifs dans l’activité managériale. Puis, une enquête Delphi fut adoptée comme second élément de la méthodologie. Cette enquête a réuni trente managers d’un haut niveau professionnel, représentant différentes fonctions managériales. Les résultats de cette étude permettent de mettre en lumière la spécificité du concept de furtivité. Ainsi, la présence des phénomènes furtifs doit être considérée comme le résultat d’une action stratégique de la part de l’acteur dans l’organisation. Soit pour obtenir un avantage, soit pour diminuer le risque ou la contrainte liés à une situation professionnelle difficile. Enfin, cette structure doit être construite et observée en tenant compte de quatre mécanismes fondamentaux : un constat, un phénomène (furtif), un objectif et un impact sur l’individu ou une partie de l’organisation.

  • Titre traduit

    Furtive phenomena in management : bringing furtivity closer to the field of management


  • Résumé

    The concept of furtivity is present in other sciences or disciplines, often explicitly, or sometimes in a way less studied by scientific research. The situations observed show the negative or coercive side of the furtivity : to observe without being seen, to take the control of resources available, to act as soon as possible, to be propagated or contaminate. But they show also the positive and convenient side of this concept : to escape a threat, to limit the impact of complex situations and to limit uncertainty related to the actors in the company. This study made it possible to bring this concept closer to the field management to give him the operational statute of concept. By bringing it in proximity of certain variables resulting from the organization, the concept of furtivity was confronted with the decision-making and the application of the decision. This research thus makes it possible to gather under a polysemous concept (hidden, secret and fast), practices aiming at infiltrating under these same qualifiers in the relational and organisational play of the company. To developp and test research propositions in these tow directions, a double methodology was adopted. First of all, an exploratory study was conducted by interviewing forty-five managers in order to determine the contours of the research and to prepare further in-depth studies. Then, a Delphi study was used as the last methodological tool. This study united thrity-five high-level managers executives representing several functions of management. The research findings underscore the unique nature of the furtivity. Thus, the presence of the furtive phenomena must be regarded as the result of a strategic action on behalf of the actor in the organization. Either to obtain an advantage, or to decrease the risk or the constraint related to a difficult professional situation. At least, this structure must be built and observed by taking account of four fundamental mechanisms: a report, a phenomenon (furtive), an objective and an impact on the individual or part of the organization.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (527 p.)
  • Annexes : Bibliographie p. 445-469.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2009.MON-70
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.